L’opposant Jacques Gbonimy sur le report du double scrutin, « ces reports prouvent que la CENI n’est pas prête… »

Intervenant, lundi 2 mars 2020, sur les ondes de Renaissance FM, une radio communautaire basée à Conakry, le leader du parti de l’Union pour le Progrès de la Guinée (UPG), membre du Fndc a regretté ces multiples reports des élections qui, selon Jacques Gbonimy, justifient davantage l’incapacité de la CENI à organiser ce scrutin, « personnellement, je m’attendais à un report, parce que les opérations qui ont été menées pour aller à ces élections n’étaient pas rassurantes. Vous avez vu que le président de la CENI avait fixé une première date que le président n’avait pas validé, c’était le 28 décembre, ensuite on est arrivé à la date du 16 février qui n’a marché aussi et on tombe aujourd’hui sur une nouvelle date qui est le 1er mars qui a été encore reportée. Moi, je crois que les deux ou trois reports prouvent déjà que la CENI n’est pas prête, ni techniquement, ni matériellement pour organiser ces élections », a regretté l’ancien commissaire de la CENI.

Diawara Thierno Oumar / todiawara@guineerealite.info

L'équipe de Guinée Réalité attend vos messages dans les commentaires et sur redaction@guineerealite.info