Jour : 3 mars 2020

Élections en Guinée : l’OIF aussi favorable à l’établissement d’un fichier électoral fiable et consensuel

A la Une, Politique, Société
A l’instar de l’Union Africaine et de la Cédeao, l’organisation internationale de la Francophonie (OIF) se dit favorable à l’établissement d’un fichier électoral fiable consécutif à l’organisation d’élections inclusives en Guinée.  Elle l’a fait savoir, mardi 3 mars 2020 dans un communiqué consulté par www.guineerealite.info. Soucieuse de la tenue d’élections crédibles en Guinée, l’organisation internationale de la Francophonie a appelé les acteurs politiques et sociaux à jouer un « rôle constructif ».  redaction@guineerealite.info

Coronavirus : « Nous fermerons pas nos frontières avec le Sénégal… », rassure le ministre Rémy Lamah

A la Une, Politique, Société
Le ministre guinéen de la santé et de l’hygiène publique a réagi à la suite de l’apparition du premier cas de coronavirus appelé COVID-19 au Sénégal voisin.  Remy Lamah  a fait savoir que son département a déjà pris  les mesures préventives pour empêcher la propagation de ce virus  sur le territoire national et ce, depuis l’apparition de la maladie à Wuhan, foyer de l’épidémie, « dès l'annonce de l'apparition de l'épidémie on a mis à l'aéroport un check-point pour le départ et à l'arrivée. Tous ceux qui viennent du côté de l'étranger sont soumis au contrôle de la température. Également on a mis en place des centres de prise en charge des traitements épidémiologiques : il y a le centre Nongo et l'aéroport où il y a une salle qui est équipée pour recevoir les cas suspects du coronavirus », ...

L’opposant Jacques Gbonimy sur le report du double scrutin, « ces reports prouvent que la CENI n’est pas prête… »

A la Une, Politique, Société
Intervenant, lundi 2 mars 2020, sur les ondes de Renaissance FM, une radio communautaire basée à Conakry, le leader du parti de l'Union pour le Progrès de la Guinée (UPG), membre du Fndc a regretté ces multiples reports des élections qui, selon Jacques Gbonimy, justifient davantage l’incapacité de la CENI à organiser ce scrutin, « personnellement, je m’attendais à un report, parce que les opérations qui ont été menées pour aller à ces élections n’étaient pas rassurantes. Vous avez vu que le président de la CENI avait fixé une première date que le président n’avait pas validé, c’était le 28 décembre, ensuite on est arrivé à la date du 16 février qui n’a marché aussi et on tombe aujourd’hui sur une nouvelle date qui est le 1er mars qui a été encore reportée. Moi, je crois que les deux ou tro...
Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com