Guinée-Bissau : vers un chaos « indescriptible » avec l’investiture de deux présidents

Umaro Cissoco Embalo, jeudi 27 février à Bissau lors de son investiture

Grosse confusion,  pourrait-on dire, dans la capitale Bissau où deux présidents dirigent désormais le pays. Après l’investiture, jeudi 27 février, du président auto-proclamé Umaro  Cissoco Embalo, c’était au tour hier vendredi du président de l’Assemblée nationale  Cipriano Cassama  de s’être investi comme président par intérim. 

Une situation inédite qui risque de basculer ce petit pays d’Afrique de l’ouest dans l’instabilité politique permanente qu’il a toujours vécue depuis plusieurs décennies.  Ce samedi, la tension reste vive puisque chaque camp accuse l’autre d’illégalité. 

Pendant ce temps le candidat du PAIGC dirigé par Domingos Simões Pereira, n’est pas toujours convaincu de sa défaite. Il conteste les résultats provisoires du second tour du 29 décembre dernier. De l’autre côté, la Cour suprême ne s’est pas encore prononcée sur  le contentieux post-électoral  devant partager les protagonistes. 

redaction@guineerealite.info

L'équipe de Guinée Réalité attend vos messages dans les commentaires et sur redaction@guineerealite.info