Report des élections en Guinée : « Je sais que beaucoup d’entre vous vont être mécontents, déçus, révoltés… », l’appel du président Condé à ses militants

Dans une brève allocution télévisée, vendredi soir, le chef de l’État  guinéen a annoncé le report du double scrutin (législatives et référendaire) initialement prévu ce dimanche 1er mars 2020. 

Alpha Condé a  indiqué que ce léger report des élections n’émane pas d’une pression mais plutôt « par responsabilité nationale  et sous-régionale  que nous avons accepté un report  léger de la date  des élections », a-t-il précisé avant de s’adresser aux promoteurs du projet de nouvelle constitution en ces termes, « Je sais que beaucoup d’entre vous vont être mécontents, déçus,  révoltés… Mais la Guinée qui a été un pays panafricaniste peut-elle s’isoler de ses pays frères ? Nous disons non (…) Mon passé est là : ancien président de la FEANF (Fédération des Étudiants d’Afrique Noire en France) défenseur du panafricanisme, ancien président de l’Union africaine, vous avez tous vu comment j’ai défendu l’indépendance de l’Afrique et comment je me suis battu pour que les problèmes africains soient réglés par les africains. Donc c’est fort de cette responsabilité  et de l’esprit panafricain du guinéen que j’ai accepté ce report  », a lancé le président guinéen et de conclure, « tant pis pour ceux qui vont croire que c’est un recul… L’avenir démontrera que nous sortirons grandis de cette épreuve et que le peuple de Guinée exprimera librement son choix à travers le referendum  et choisira ses députés.  »

Dans un décret lu après le passage du maître de Conakry, ces élections sont reportées pour deux (2) semaines mais avec toujours des partis déjà engagés dans le processus électoral.

Diawara Thierno Oumar / todiawara@guineerealite.info

L'équipe de Guinée Réalité attend vos messages dans les commentaires et sur redaction@guineerealite.info