vendredi, décembre 2

Jour : 24 février 2020

Conakry : le FNDC appelle « l’ONU à prendre des sanctions contre les promoteurs du coup d’Etat constitutionnel » (Déclaration)

A la Une, Communiqué, Politique, Société
FNDC : DÉCLARATION N°069 « La Guinée entame une semaine cruciale de son Histoire. Monsieur Alpha Condé est en passe de perpétrer son coup d’Etat constitutionnel en dépit de la désapprobation du peuple de Guinée et des multiples interventions des autorités morales et religieuses, des leaders d’opinion et de la communauté internationale. Ayant noté que tous les sacrifices consentis par le Peuple de Guinée (assassinats, emprisonnement, kidnapping) ainsi que toutes les démarches engagées pour convaincre Monsieur Alpha Condé d’abandonner son projet de troisième mandat, ont toutes échoué ; * Considérant le Coup d’Etat civil en cours depuis le 19 décembre 2019 et qui est maquillé sous le label de ‘’référendum’’ ; * Considérant le parjure dont M. Alpha CONDE s’est rendu coupable en violant...

En plénière, le FNDC demande le départ « immédiat » du président Condé et appelle à des manifestations dans tout le pays

A la Une, Communiqué, Politique, Société
Réunis ce lundi au quartier Kipé, dans la commune de Ratoma, à Conakry, les leaders du Front national pour la défense de la constitution décident de ne plus « reconnaître Alpha Condé comme président de la République » et exigent son départ « immédiat » du pouvoir. Au sortir de la rencontre, le Fndc appelle à des manifestations d’envergure à partir du jeudi 27 février prochain et ce, jusqu’au départ d’Alpha Condé du pouvoir. Madiba Kaba / madibak@guineerealite.info

Processus électoral guinéen : l’opérateur Innovatrics quitte aussi le navire

A la Une, Politique, Société
Les choses se compliquent davantage pour la CENI (Commission électorale nationale indépendante) avec le retrait en cascade de ses partenaires techniques. Une situation qui conforte davantage l’opposition plurielle dans son combat. Quelques heures seulement après le retrait de l’OIF, ce lundi, c’est autour du cabinet international d’ingénierie (INNOVATRICS), chargé de gérer le fichier électoral, de se retirer, lui aussi, du processus électoral en cours en Guinée, a-t-on appris de sources concordantes. Le retrait de INNOVATRICS du processus électoral est dû au dysfonctionnement lié au fichier électoral qui ne serait pas inclusif, à en croire nos sources. redaction@guineerealite.info

Processus électoral guinéen : l’OIF donne les raisons de son retrait !

A la Une, Communiqué, Politique, Société
L’organisation Internationale de la Francophonie, partenaire technique historique de la Commission électorale nationale indépendante a décidé enfin de se retirer du processus électoral en cours dans le pays. Dans son communiqué, l’OIF évoque les raisons de son retrait. Lire, ci-dessous, le communiqué ! « Du 10 novembre 2019 au 7 février 2020, sur demande de la Commission électorale nationale indépendante (CENI), la Secrétaire générale de la Francophonie, Mme Louise Mushikiwabo a déployé, à Conakry, une mission d’assistance de l’OIF sur l’étape de révision exceptionnelle des listes électorales. Cet appui de l’OIF, dirigé par son envoyé spécial, M. Thieman Coulibaly, ancien ministre malien des Affaires étrangères, de la Défense, et de l’Intérieur, a porté exclusivement sur les aspects ...

Affaire 3ème mandat : le leader du mouvement des étudiants, arrêté !

Politique, Société
De sources concordantes, Mamadou Kaalan Diallo, leader de la coalition des étudiants de Guinée, un mouvement anticonstitutionnel s’est fait arrêter, cette nuit, par un groupe de gendarmes, à son domicile situé dans le quartier Hamdalaye dans la commune de Ratoma, à Conakry. Notons que depuis plusieurs semaines, des activistes et autres opposants au projet de nouvelle constitution font l’objet d’arrestation ou d'intimidation de la part du pouvoir de Conakry. redaction@guineerealite.info
Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com