Tanènè Bouramayah : les coordinations régionales au sortir d’une réunion d’urgence, « nous disons et réaffirmons que le vote n’aura pas lieu »

Les coordinations régionales composées de la Basse-Côte, la Moyenne-Guinée et la Diaspora Forestière, étaient réunies, samedi 22 février 2020, à la résidence privée du Kountigui Elhadji Sékhouna Soumah, à Tanènè Bouramayah, dans la préfecture de Dubréka

En toile de fond, réitérer leur opposition à toute modification constitutionnelle et ont lancé une invite à l’ensemble de la population guinéenne, « nous, présidents de la coordination de l’union de la Basse-Guinée, de la coordination nationale des Haali Pular et des Foulbhés de Guinée et des ressortissants de la Guinée Forestière invitons les fils et filles du pays à un sursaut national par le refus catégorique de toute forme de tripatouillage de l’actuelle constitution à travers un referendum ou toute autre voie que ce soit. Le refus de participer à toutes formes de consultations électorales ou référendaire si celles-ci ne sont pas inclusives et consensuelles. Le refus systématique de toute tentative de prolongation du second et dernier mandat du chef de l’État sortant qui finit en décembre 2020, car il a prouvé à suffisance qu’il est président d’un clan et non du peuple tout entier.»

Au cours de leur rencontre, les sages ont vivement salué le soutien de la communauté internationale et ont affirmé que ces élections n’auront pas lieu,  « nous remercions les ambassades et organisations internationales pour la qualité de leur mobilisation et invitons les autres organisations sous-régionales et régionales, particulièrement  la Mano-River union, l’OMVS, la Cédéao et l’Union africaine à s’impliquer davantage pour empêcher la forfaiture en cours en République de Guinée. En tout état de cause nous disons et réaffirmons que le vote n’aura pas lieu en Basse-Guinée, en Moyenne-Guinée et en Guinée-Forestière. Dans la même foulée, nous invitons la Haute-Guinée à en faire de même. Les trois coordinations régionales invitent tous les guinéens, particulièrement les jeunes et femmes y compris la diaspora à la résistance dans la paix face à cette mascarade généralisée. »

Et puis, les coordinations régionales ont par la même occasion, appelé les hommes en uniformes, à ne pas se faire « manipuler »,  « nous lançons un appel pressant aux forces de défense et sécurité de s’opposer à l’exécution de toute manifestation illégale, elles doivent observer la stricte neutralité en respectant scrupuleusement les lois et règlements  en vigueur. Par ailleurs, nous condamnons avec la dernière énergie les méthodes d’un autre âge d’intimidation, d’enlèvement, de déportation, d’attaque à ciel ouvert, d’assassinat et de tentative d’assassinat de citoyens. »

redaction@guineerealite.info

L'équipe de Guinée Réalité attend vos messages dans les commentaires et sur redaction@guineerealite.info