Victime d’intimidation ? Ismaël Condé du RPG AEC réagi, « personne ne pourra m’empêcher de donner mon opinion »

Fracture au sein du RPG Arc-en-ciel ? En attendant d’y voir clair, le projet de nouvelle constitution continue de diviser les militants, d’une part et les cadres, de l’autre. 

Depuis un certain temps, le 1er vice-maire de Matam, issu des rangs du parti de Rassemblement du peuple de Guinée (RPG Arc-en-ciel), multiplie des sorties médiatiques voire dans les réseaux sociaux, pour dénoncer le projet de nouvelle constitution ouvrant la voie à un 3ème mandat pour le locataire du palais Sékhoutouréyah. 

Ismaël Condé, puisque c’est de lui, qu’il s’agit, a encore haussé le ton, cette semaine, pour cette fois, s’adresser à ses « détracteurs » qui seraient allergiques à ses différentes déclarations. 

Nonobstant, il se montre plus déterminé et reste droit dans ses bottes, « Personne ne peut m’intimider. Je suis né dans le combat politique. J’ai combattu avec eux, les militaires ici à la Sig Madina. Nous avons affronté les chars de combat ici. Personne ne pourra m’empêcher de donner mon opinion sur l’existence même de mon parti. Le RPG n’appartient à personne. Le RPG appartient aux militants du RPG dont je fais partie. Si pour ça je dois mourir, que cela soit clair je suis prêt à mourir avec mes idées », a déclaré M. Condé avant de renouveler son appel au bureau politique national de son parti, «  Ensemble Sauvons Alpha », insiste-t-il.

Cependant, notre rédaction s’intéresse aux motivations du sieur Condé. Ce cadre du parti au pouvoir, proche du président Condé  qui, jusque-là, était méconnu du grand public, serait-il frustré ? Serait-il en quête d’autres privilèges ? Ou c’est simplement  une démarche sincère afin de sauver le « Mandela guinéen »  ? 

Nous y reviendrons ! 

Diawara Thierno Oumar / todiawara@guineerealite.info

L'équipe de Guinée Réalité attend vos messages dans les commentaires et sur redaction@guineerealite.info