« C’est un opposant qui est à la tête de ce pays et qui continue à agir comme tel », réaction de l’UFR à la suite des propos « belliqueux » du président Condé

Décidément, les propos tenus par le président Alpha Condé en tournée dans l’arrière-pays, appelant ses militants à « frapper » tout opposant qui tenterait de casser les urnes, seraient loin d’être une surprise au sein de la classe politique de l’opposition guinéenne. 

Du côté de l’Union des forces républicaines, parti dirigé par Sidya Touré, c’est plutôt le contraire qui serait une surprise, en tout cas, à en croire la réaction de l’honorable Saïkou yaya Barry, « (…) ça ne m’étonne pas, c’est un opposant qui est à la tête de ce pays et qui continue à agir comme tel. Il a toujours prôné  la violence dans notre pays. »

Poursuivant, le député de l’UFR a ajouté, « n’oubliez pas qu’avant tout cela,  au siège de son parti (RPG AEC), Monsieur Alpha Condé avait dit à ses militants de se préparer à la guerre (…) ce qui est clair c’est pas aux militants il  veut le faire savoir, c’est aux forces de défense et de sécurité acquises à sa cause, donc c’est un affrontement entre certaines forces de sécurité et certains citoyens de la  République », a regretté l’honorable Saïkou yaya Barry qui craint d’éventuels affrontements à la suite des propos « belliqueux » du maître de Conakry, « donc le risque d’affrontement est possible, on ne peut pas le nier d’ailleurs (…) on le dit,  c’est au prix de nos vies que nous devons nous battre pour que la démocratie puisse faire chemin dans notre pays », a conclu le proche du président Sidya Touré.

Madeleine Kotus / madeleinekotus@guineerealite.info 

L'équipe de Guinée Réalité attend vos messages dans les commentaires et sur redaction@guineerealite.info