L’honorable Djéssira Traoré  brièvement interpellée à Mamou, révèle, « ils sont entrain de transporter des gens dans les camps de Soronkoni et de Kémèbourama… »

L’honorable Djéssira Traoré, députée uninominale de l’UFDG à Mamou, a été brièvement interpellée, ce mercredi,  alors qu’elle se rendait dans la commune rurale de  Wourékaba par des gendarmes cagoulés. 

Après avoir confirmé l’information au téléphone, l’honorable Traoré a bien voulu revenir sur les circonstances de son interpellation, « A 6 heures et quelques, j’étais en partance pour  Wourékaba  à la  rencontre des militants et  sympathisants d u parti de l’Union des forces démocratiques de Guinée pour aller leur dire de ne pas se mêler à ce vote de référendum qui ne va pas envoyer la paix en  Guinée.  C’est sur la route qu’un groupe de gendarmes à bord des Pick-up me poursuivant et est venu barrer mon véhicule pour me dire qu’on me convoque à la gendarmerie  (…) je suis descendue je leur ai dis allons, on est venus à la gendarmerie, ils ont dit qu’ils vont m’auditionner, j’ai dit que je ne parlerais pas à l’insu de mon avocat. De là-bas, ils m’ont envoyé à la justice où le procureur  m’a demandé ce qui ne va pas, j’ai répondu que moi même je ne connais pas. »

L’honorable Djéssira Traoré a réitéré son opposition au projet constitutionnel, « Je suis sorti e pour défendre la constitution, la démocratie pour ne pas aller à un vote d’un référendum que personne ne connaît le contenu, qui n’a pas été expliqué à la population guinéenne pour tuer la petite démocratie qui vient de naître. »

Elle a également fait des révélations sur ce qui se trame dans la Cité, « Le maire de Dounet est menacé, le maire de  Bouliwel est  également menacé  (…) tout le monde est menacé ici. Ils sont entrain de  transporter des gens dans les camps de Soronkoni à Kankan et Kémèbourama de Kindia. »

Madeleine Kotus / madeleinekotus@guineerealite.info

L'équipe de Guinée Réalité attend vos messages dans les commentaires et sur redaction@guineerealite.info