Guinée: des ONG locales exigent du président Condé le respect de l’alternance démocratique et des droits de l’homme dans le pays

Dans un communiqué, rendu public, lundi 17 février 2020, à Conakry, le Comité de prévention et de règlement des crises en Guinée forestière, les ONG Mêmes Droits pour Tous (MDT) et Avocats Sans Frontières Guinée, ont vigoureusement dénoncé la violation répétée des droits de l’homme sous l’administration Condé. 

Le dernier cas en date, l’arrestation, samedi 15 février courant, à Macenta,  d’un opposant au projet constitutionnel, en la personne de Robert Kaliva Guilavogui qui serait « illégalement » détenu dans un lieu tenu secret à Faranah, dans la savane guinéenne.

Dans leur communiqué, ci-dessous, ces ONG exigent la libération « immédiate et sans condition » de M. Guilavogui et appellent au soutien de la communauté internationale et les organisations africaines pour faire respecter les droits de l’homme mais aussi et surtout l’alternance démocratique dans le pays.

redaction@guineerealite.info

L'équipe de Guinée Réalité attend vos messages dans les commentaires et sur redaction@guineerealite.info