mardi, janvier 25

Guinée / Élections:  les raisons du blocage dans  la distribution des cartes d’électeurs à Koloma Soloprimo, à Conakry

Les opérations de distribution des cartes d’électeurs se poursuivent par endroits en Guinée, c’est du moins le constat de notre reporter qui a sillonné, vendredi 14 février 2020, quelques sites retenus pour ces opérations, à Conakry. 

Le constat révèle que dans plusieurs quartiers de la capitale, la distribution des cartes d’électeurs n’est toujours pas effective. C’est le cas de Koloma Soloprimo, dans la commune de Ratoma, où les opérations n’ont démarré que ce samedi 15 février courant, a-t-on appris. 

Retour sur les raisons qui retardaient le démarrage des opérations de distribution des cartes d’électeurs à Koloma Soloprimo avec le chef de quartier, « Il y a un certain empêchement au niveau du découpage parce que les cartes viennent coller les unes aux autres. Donc, il faut les séparer pour pouvoir maintenant les classer en ordre alphabétique. C’est ce qui faciliterait beaucoup la tâche au niveau de la distribution », a expliqué Kaba Wattara. 

Contrairement à la version du chef de quartier, Diallo Abdoulaye, agent du comité de distribution des cartes d’électeurs s’inquiète plutôt pour leur sécurité, à la suite des menaces dont son équipe fait l’objet de la part des inconnus, « Vu que les gens nous menacent pour ne pas distribuer ces cartes, on a décidé d’attendre d’abord et de prendre des précautions pour cela. Et dès que le chef de quartier nous rassurera, nous allons commencer la distribution des cartes d’électeurs », nous a-t-il confiés.

Malgré l’appel au boycott de  l’opposition plurielle,  demandant à ses militants de ne pas retirer les cartes d’électeurs,  Mamadou Bah estime que l’obtention de ces cartes d’électeurs est un devoir citoyen et  que  le vote en est autre, « Pour moi, récupérer ma carte d’électeur est intéressant même si je ne vais pas voter comme nous a dit notre président  Cellou Dalein Diallo. Mais, je souhaiterais  récupérer ma carte parce que ça me servira à autre chose que pour le vote seulement », a  indiqué  M. Bah.

rappeler que  la CENI a  affirmé qu’il n’y aura aucun autre recensement et que ce sont les mêmes cartes d’électeurs qui serviront pour les élections présidentielles d’octobre 2020 en Guinée. Une décision vigoureusement dénoncé par l’opposition plurielle et pour reprendre un de ses leaders, « Avec cette décision, la CENI est entrain de condamner à mort  des citoyens guinéens ».

Madeleine Kotus / madeleinekotus@guineerealite.info

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com