Conakry : le ministre Mouctar Diallo au cœur du boycott des dernières manifestations du FNDC ? 

Interrogés, vendredi, par un reporter de www.guineerealite.com, plusieurs habitants de la commune de Ratoma, particulièrement ceux de l’axe, ont nommément accusé le ministre de la jeunesse et de l’emploi jeune, Mouctar Diallo d’avoir distribué des billets de banque à certains jeunes d’Hamdalaye-Bambéto-Cosa-Kagblen, dans le but, selon eux, de saboter l’appel à la résistance citoyenne active et permanente du Fndc, les 12 et 13 février courant. 

Thierno  Saïdou Diallo  est l’un des  habitants de l’axe, «C’est vrai, il y a eu de l’argent, il y a même des jeunes qui ont reçu des motos, il y a un jeune  ici  sur l’axe qui a détourné  cinq cents millions de  francs guinéens.  Les preuves sont là, le ministre  Mouctar le sait, tout le monde  est au courant  », a-t-il révélé. 

Cependant, cet autre habitant de l’axe, nous a affirmés que le ministre Mouctar n’est pas le seul, « Ils  sont nombreux,  ceux  qui sont entrain de manœuvrer  dans ce sens.  Ils pensent qu’ils peuvent mettre l’axe dans leur poche mais ils  se trompent  lourdement, parce que encore une fois, c’est l’axe de la démocratie, nous allons y résister et mettre fin à cette volonté du professeur Alpha Condé de se maintenir au-delà de ses mandats prévus  par la constitution », a déclaré  Amadou Neguen Bah.

Ces accusations sont rejetées en bloc par un des proches du ministre, en la personne de  Macka Baldé, « Je m’inscris  en faux, le ministre Mouctar Diallo, ce n’est pas de sa nature de distribuer de l’argent. S’il s’agit de sensibiliser, oui comprendre,  mais distribuer l’argent pour que les jeunes ne sortent pas manifester, non c’est  faux, le ministre ne peut pas faire ce genre de choses. Le ministre n’est même pas là, je ne sais même pas comment il peut s’organiser sans informer personne pour faire  ce  genre de choses », s’est-il défendu avant de s’en prendre à ceux qui accusent Mouctar, « Ce sont des gens qui sont en perte de vitesse vu que les jeunes ne sortent plus pour manifester correctement à travers les appels du  Front national pour la défense de la constitution, ils essaient d’accuser  le ministre », a martelé Macka Baldé, vice-président des NFD, le parti dirigé par Mouctar Diallo.

Madeleine Kotus /madeleinekotus@guineerealite.info

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com