Referendum Constitutionnel : « Même si c’est le Pape qui intervenait nous empêcherons la tenue de ce scrutin », lance Sékou Koundouno

Vous le savez, le président Alpha Condé a enfin décidé de coupler les législatives avec le référendum constitutionnel. Le scrutin aura donc lieu le dimanche 1er mars 2020, selon le décret.

Sans surprise, des réactions et autres condamnations n’ont pas tardé, surtout au sein des opposants au projet constitutionnel. C’est le cas de Sékou Koundouno, un des leaders du Fndc qui a bien voulu réagir à notre micro.

Visiblement, ce décret motive davantage le mouvement anticonstitutionnel à poursuivre sa lutte pour l’alternance démocratique en Guinée, « (…) C’est très simple, M. Alpha Condé a décidé de défier le peuple de Guinée. Le FNDC utilisera tous les moyens constitutionnels pour empêcher la tenue du scrutin qu’il a programmé pour le 1er mars 2020. Même si c’est le Pape qui intervenait nous empêcherons la tenue de ce scrutin et nous userons de tous les moyens légaux, des traités et des conventions qui sont à notre disposition pour l’empêcher », a déclaré M. Koundouno.

Madiba Kaba / madibak@guineerealite.info

L'équipe de Guinée Réalité attend vos messages dans les commentaires et sur redaction@guineerealite.info