Guinée :  l’Union des boulangers et le gouvernement s’accordent sur la baisse du prix du pain

Un ouf de soulagement pour les consommateurs,  pourrait-t-on dire.  La miche de pain qui a connu récemment une légère augmentation est revenue au prix initial. C’est du moins ce qui ressort de la rencontre tenue lundi 3 février 2020, à Conakry entre l’Union des boulangers, le groupe des industriels et le ministre du commerce. 

La mesure entre en vigueur dès ce mardi 04 février 2020.  Le ministre  Boubacar Barry s’engage à moderniser entre autres, le secteur de la boulangerie, « Nous avons échangé et discuté pour pouvoir maîtriser tous les contours liés à cette augmentation du prix du pain sur le marché. Au terme de la concertation nous sommes  arrivés à un point d’accord qui va nous permettre de maintenir le prix initial sur le marché et également on a mis en place un cadre de travail qui nous permet de maîtriser tous les contours liés à la gestion de cette filière afin que les acteurs puissent être accompagné s  avec l’appui des industriels et bien entendu l’appui du gouvernement »,  a-t-il expliqué avant de confirmer la baisse du prix du pain sur l’ensemble du territoire, « La première mesure d’abord, c’est que les acteurs eux-mêmes vont annoncer que le prix du pain revient à la normale à partir de demain mardi à 3 000 GNF  comme il était et ensuite cette commission de travail va se retrouver à partir de ce mardi 4 février pour pouvoir réfléchir au mécanisme lié à l’accompagnement des acteurs en terme de formation, en terme d’équipements et en terme de la modernisation de leurs outils de travail pour leur permettre de répondre aux exigences du monde moderne dans le développement de ce type d’activité », a déclaré le ministre du commerce. 

De son côté,  le  président de l’Union des boulangers et pâtissiers de Guinée  a dit qu’il veillera au respect des engagements pris par le gouvernement à travers le ministre du commerce, « Avec toutes les promesses que Monsieur le ministre a faites avec les industriels pour améliorer les conditions de vie des boulangers avec l’accompagnement et la diminution du prix du bois  et certains ingrédients c’est pour cela on a accepté de revenir à l’ancien prix.  Par rapport aux promesses,  on a  fixé  le délai et  ce délai n’est pas loin (…)  Ils  disent qu’ils  vont nous aider à moderniser le secteur et diminuer le prix du bois », a rappelé Elhadj Alpha Oumar Sacko.

À rappeler que cette augmentation du prix du pain avait suscité une inquiétude chez bon nombre de consommateurs  qui vont se réjouir, sans nul doute, de cette autre nouvelle.

Madeleine Kotus /madeleinekotus@guineerealite.info

 

L'équipe de Guinée Réalité attend vos messages dans les commentaires et sur redaction@guineerealite.info