Sortie médiatique d’Alpha Condé à Fria : Fodé Oussou Fofana  dénonce un « sabotage » de la médiation des leaders religieux

Visiblement, l’appel de Fria a provoqué davantage  la colère voire l’indignation des opposants au projet constitutionnel. En première ligne, le vice-président  du  parti de l’union des forces démocratiques de Guinée (UFDG), membre du Front national pour la défense de la constitution (FNDC).

Pour Dr Fodé Oussou Fofana, la déclaration du président Condé à Fria, exigeant la tenue du referendum, serait synonyme  d’un manque de respect à l’endroit de « nos chefs religieux » qui s’engagent à mener la médiation, censée sortir le pays de l’impasse politique qu’il traverse relativement audit projet, « Mais si vous ne respectez pas Elhadj Mamadou Saliou Camara, vous ne respectez pas Monseigneur Vincent Koulibaly et vous dites que vous êtes croyant (…)  Quand ces religieux  nous ont demandé, nous, nous avons tout de suite accepté de surseoir à nos manifestations. Mais lui, il a déjà réagi en  démontrant à la face du monde que les imams, les archevêques, ce n’est pas son problème. Si Monsieur Alpha Condé  avait du respect et de la considération pour ces gens-là, il n’aurait pas dit à Fria, qu’il va vaille que vaille faire son référendum. Sachant qu’il va les rencontrer, voilà pourquoi il a déjà dit sa position », a regretté l’honorable Fodé Oussou Fofana avant d’ajouter, « Lorsque vous vous battez pour la vérité et la justice, vous ne devez pas avoir peur », a-t-il conclu. 

Notons que Dr Fodé Oussou Fofana s’exprimait, samedi 1er février 2020,  en marge de l’assemblée générale ordinaire, tenue au siège du  parti, sis  au quartier Commandanya, dans la commune de Dixinn, à Conakry.

redaction@guineerealite.info

L'équipe de Guinée Réalité attend vos messages dans les commentaires et sur redaction@guineerealite.info