mercredi, novembre 30

Paris : une fois encore, les guinéens disent « Non » au projet de modification constitutionnelle 

Plusieurs centaines de ressortissants guinéens vivant en France se sont massivement mobilisés, samedi 1er février 2020, à la place TROCADEROT, à Paris, dans la capitale française.

En toile de fond, comme à l’accoutumé, exprimer une nouvelle fois, leur opposition à toute modification de la constitution guinéenne qui ouvrirait la voie à une présidence à vie. Arborant,  certains, des T-chirts à l’effigie du Front national pour la défense de la constitution, ces opposants  parmi lesquels figuraient Aliou Bah du parti MoDeL ou encore Marie Madeleine Dioubaté, pour ne citer que ceux-là,  ont véhiculé des messages hostiles au pouvoir de Conakry, comme pour dire qu’ils n’accepteront sous aucun prétexte, l’adoption d’une nouvelle loi fondamentale encore moins un 3ème mandat ou une présidence à vie en République de Guinée.  Des tueries et autres exactions policières ont été également dénoncées à la faveur de cette marche.

Pendant ce temps, le président Condé, initiateur de ce projet controversé multiplie des sorties médiatiques pour appeler ses militants et sympathisants  à voter massivement en faveur du OUI au referendum et que personne ne pourra l’empêcher à soumettre son projet au peuple de Guinée.

Il reste à savoir qui des promoteurs ou des opposants au projet, sortiront vainqueurs de cette affaire, objet de tant de tensions ayant entraîné la mort de près d’une quinzaine d’opposants, à travers le pays. 

redaction@guineerealite.info en collaboration avec Thierno Moussa Bah, journaliste indépendant  

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com