mardi, décembre 6

Jour : 1 février 2020

Paris : une fois encore, les guinéens disent « Non » au projet de modification constitutionnelle 

A la Une, Politique, Société
Plusieurs centaines de ressortissants guinéens vivant en France se sont massivement mobilisés, samedi 1er février 2020, à la place TROCADEROT, à Paris, dans la capitale française. En toile de fond, comme à l’accoutumé, exprimer une nouvelle fois, leur opposition à toute modification de la constitution guinéenne qui ouvrirait la voie à une présidence à vie. Arborant,  certains, des T-chirts à l’effigie du Front national pour la défense de la constitution, ces opposants  parmi lesquels figuraient Aliou Bah du parti MoDeL ou encore Marie Madeleine Dioubaté, pour ne citer que ceux-là,  ont véhiculé des messages hostiles au pouvoir de Conakry, comme pour dire qu’ils n’accepteront sous aucun prétexte, l’adoption d’une nouvelle loi fondamentale encore moins un 3ème mandat ou une présidence à vi...

Me Mohamed Traoré interpelle Albert Damantang : « M. le ministre, même un bandit a droit à la vie »

Politique, Société
Pas plus tard que la semaine dernière, le ministère de la sécurité et de la protection civile déclarait  dans un communiqué que le jeune Mamadou Moussa Kanté,  âgé de 19 ans,  tué par  des agents des services de sécurité, dans la nuit de  lundi  27  à mardi  28 janvier 2020, a été « signalé pour fait de banditisme et d’agression sur les citoyens. » En réaction à la déclaration des autorités compétentes, justifiant l’assassinat du jeune Mamadou Moussa, Me Mohamed Traoré dira que même un bandit a droit à la vie et que cela ne justifie d’ôter la vie à un être humain, « Monsieur le Ministre, même un bandit a droit à la vie. Le tuer alors qu'il existe un moyen de le mettre hors d'état de nuire ou de l'arrêter pour le livrer à la justice, est une exécution extra-judiciaire, donc un meurtre. Sa...

Conakry : le FNDC dénonce des « persécutions et autres intimidations » contre Mohamed Chérif Abdallah (Communiqué)

A la Une, Communiqué, Politique, Société
« Deux semaines après le lancement de la résistance citoyenne active et permanente, le FNDC constate avec consternation l’immobilisme des autorités guinéennes face aux revendications légitimes de l’écrasante majorité du Peuple de Guinée. Le Gouvernement guinéen continue de déployer sa stratégie de confiscation de pouvoir qui consiste au changement de la constitution et à l’organisation des élections législatives dont les résultats sont connus d’avance. Il ne cesse de réprimer sauvagement toute opposition à son projet maléfique dont le seul but est de donner un coup mortel à la démocratie en Guinée. Pour imposer leur projet funeste de troisième mandat, les autorités guinéennes n’hésitent pas de tuer, blesser, maltraiter et humilier des paisibles citoyens à Conakry et dans de nombreuses vi...

Alpha Condé  appelle  Fria à « voter  à  la majorité écrasante en faveur du OUI  au referendum »

Politique, Société
En déplacement, vendredi 31 janvier 2020, dans la ville d’alumine de Fria, pour l’inauguration d’une école, le chef de l’État a mis l’occasion à profit pour expliquer le contenu de la « fameuse » constitution  aux militants et sympathisants du RPG Arc-en-ciel, parti au pouvoir, massivement mobilisés,  dans le  grand stade de la localité. Nonobstant l’opposition à ce projet constitutionnel, Alpha Condé  a assuré son adoption par voie référendaire, d’où son  appel aux populations de Fria  à voter massivement en faveur du OUI, « La nouvelle constitution  prend en compte la parité entre hommes et femmes, notamment au travail (…) Cette constitution  appartient aux femmes et aux enfants,  alors  ne vous laissez pas manipuler (…) Les personnes vivant avec handicap sont aussi concernées par ladit...
Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com