Violences policières en Guinée : « Le pays est déshumanisé. C’est un mépris pour ce peuple…», regrette Dr Fodé Oussou Fofana

Au cours d’une interview accordée à guineenews.org, un média local, basé à Conakry, le vice-président de la principale formation politique de l’opposition guinéenne (UFDG), n’a pas caché sa colère face aux violences policières que les citoyens continuent de subir à travers le pays. 

Docteur Fodé Oussou Fofana, puisque c’est de lui, qu’il s’agit, a vigoureusement dénoncé le « mépris » du  gouvernement  vis-à-vis  des citoyens qui se font tuer ou humilier par des agents des forces de l’ordre, « Au moment où on est en train d’humilier les femmes, au moment où, en une journée, il y a trois jeunes qui sont morts, comme c’est des gens qui n’ont pas de cœur, ils sont en train de faire de la mamaya,  prendre des camions citernes pour gaspiller l’argent de l’Etat guinéen. Dans d’autres pays, quand on tue une personne, c’est tout le monde qui condamne. Mais ici, la Guinée est déshumanisée. On peut gazer les gens au cimetière, dans les mosquées, on peut aligner plus de 10 jeunes tués par balles pour les enterrer.  Pendant ce temps, on voit des pères de famille qui disent qu’ils sont en train de faire la campagne.  Le pays est déshumanisé.  C’est un mépris pour ce peuple. C’est une honte. C’est triste. », s’est lâché l’honorable Fodé Oussou Fofana.

redaction@guineerealite.info

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com