samedi, décembre 3

« Il est du devoir de l’État et de la responsabilité du gouvernement de garantir la liberté et la justice pour tous » (PM Kassory)

Le Premier ministre  guinéen  a brisé le silence, hier vendredi, sur les « douloureux » événements que le pays a enregistré ces derniers  temps,  en marge des manifestations contre le projet constitutionnel. Des événements survenus dans la capitale Conakry et dans certaines villes de l’intérieur du pays, notamment à Labé, où trois personnes ont été tuées et plusieurs édifices publics ont été également mis à sac par des individus non identités.

Ibrahima Kassory Fofana, puisque c’est de lui, qu’il s’agit, a tout d’abord rappelé  le rôle et la responsabilité des gouvernants avant d’affirmer que personne n’a le droit de se rendre justice, faisant ainsi allusion aux nombreuses tueries perpétrées sur le sol guinéen, « la Guinée est et doit demeurer une et indivisible. Tous les citoyens ont les mêmes droits et les mêmes devoirs sous le régime de la démocratie et de la République. Aussi, faut-il le rappeler qu’il est du devoir de l’État et de la responsabilité du gouvernement de garantir la liberté et la justice pour tous. En effet, dans une République, aucun citoyen ne doit se rendre justice pour prétendre faire la loi », a-t-il averti.

Le PM Kasssory a, en outre, indiqué que dans un État normal, les lois de la République doivent être respectées par tous, sans exception, « c’est de notre responsabilité individuelle et collective de respecter le contrat social auquel nous  avons librement souscrit. Personne non plus, dans une société démocratique ne peut s’affranchir  et sous aucun prétexte des lois de la République pour mener des actions en marge des droits et limites reconnus par la loi. »

redaction@guineerealite.info

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com