mardi, janvier 25

Débordées par les violences policières, des femmes de Labé  prient « que Dieu nous sépare d’Alpha Condé… »

Selon les informations rapportées par mediaguinee.com,  confirmées par d’autres sources,  des vendeuses de légumes au marché Yenguema  de  Labé,  ont vigoureusement  dénoncé  le « comportement » des agents des forces de l’ordre qui, selon elles,  ont fait usage de gaz lacrymogènes pour  leur  déloger  alors qu’elles ne s’attendaient à rien. 

L’acte s’est déroulé ce samedi 25 janvier 2020, dans la ville sainte de Karamoko Alpha Môlabé. A en croire Mariama Bah, par l’effet de gaz, certains bébés ont même perdu connaissance, « nous avons été gazées par les services de sécurité, ils ont failli nous tuer.  Les agents qu’ils ont envoyés à Labé ne craignent pas Dieu, ils ont fatigué les femmes et nos enfants. A peine arrivés, ils nous ont gazées, certaines femmes ont perdu connaissance, il y a eu même des bébés qui ont perdu connaissance, nous avons fui Yenguema, nous sommes à Konkola sur la colline chez le chef de secteur. Vraiment que Dieu nous sépare d’Alpha Condé, les enfants ne nous fatiguent pas, ce sont les agents qui nous fatiguent. » Pour Hadja Aïssata Camara, « c’est triste mais Dieu va les payer, ils ont des mères, on ne fait que chercher à nourrir nos enfants. »

Madiba Kaba / madibak@guineetrealite.info

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com