mercredi, juillet 6

La réaction du maire de Labé à la suite des violences meurtrières enregistrées dans sa ville 

Le bilan des victimes s’alourdit. Au total, trois personnes ont été tuées ce jeudi 23 janvier, à Labé, en marge des manifestations contre le projet de modification constitutionnelle.  Ces  informations  relayées par des médias locaux, ont  été confirmées  par les autorités locales.

Peu avant l’annonce de la mort de l’ambulancier de l’Hôpital préfectoral, dans la soirée, nous avons fait réagir le maire Mamadou Aliou Laly Diallo qui a tout d’abord rappelé les circonstances de ces violences  avant d’affirmer que ces personnes ont été tuées par balles, « les manifestations du  Fndc se sont poursuivies ce matin à Labé, donc il y a eu des accrochages  entre manifestants et forces de l’ordre à l’heure où je vous parle, il y a eu  deux  morts, je suis même au niveau de la grande mosquée où  les jeunes ont déposé la deuxième victime  qui  a reçu une balle. Nous sommes entrain de négocier pour qu’il soit déposer au niveau de la morgue de l’hôpital régional de Labé pour que l’autopsie soit faite. Mais la première victime est déjà à l’hôpital,  elle  aussi,  elle  a reçu une balle au ventre », explique- t-il.

Madeleine Kotus / madeleinekotus@guineerealite.info

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com