Côte d’Ivoire: l’opposition soupçonne le président Ouattara de vouloir se maintenir au pouvoir

Là-bas aussi, ça sent de la modification constitutionnelle ! Les leaders politiques Ivoiriens réunis au sein de la plateforme CDRP, (Coalition pour la Démocratie la Réconciliation et la Paix) dénonçant l’«intention» du président Alhassane Ouattara de vouloir se représenter à la présidentielle d’octobre prochain, ont estimé que le pays n’est pas en guerre. Et donc, un recours au parlement pour une modification de la constitution n’est pas légal.

Selon le porte-parole de la Coalition, « la modification de la constitution dans le contexte actuel va exacerber les tensions dans le pays », a indiqué  Ahizi Aka Daniel  tout en ajoutant que ce « projet constitutionnel  pourrait accentuer les divisions dans le pays  », alors que nombreux sont des ivoiriens qui  gardent encore le triste souvenir des violences post électorales de 2010, ayant fait des milliers de morts.

Pour rappel, lors de son traditionnel discours  à la nation,  à l’occasion du nouvel an,  le président Alhassane Ouattara  avait  annoncé une modification de la constitution prévue avant la fin du 1er trimestre de 2020,  en ces termes, « il ne s’agit pas de caler qui que ce soit (…)  Tout le monde pourra être candidat à l’élection présidentielle » a-t-il  déclaré. 

Pas plus tard que lundi dernier, les évêques de Côte d’Ivoire ont dénoncé un « climat de peur » en exprimant leur préoccupation face à la situation socio-politique qui prévaut dans le pays à la veille des élections générales.

redaction@guineerealite.info avec bbcafrique.com

L'équipe de Guinée Réalité attend vos messages dans les commentaires et sur redaction@guineerealite.info