Manifs du mardi 21 janvier: des biens publics et privés détruits, le FNDC accuse le pouvoir de vouloir « ternir son image »

Si aucune perte en vie humaine n’est à déplorer, force est de constater que des dégâts matériels ont été enregistrés, en marge de la manifestation de ce mardi 21 janvier, à Conakry  et dans certaines villes du pays. 

Dans  un communiqué rendu public, mardi soir, la coordination générale du Front National pour la Défense de la Constitution,  en dépit des « manœuvres » du pouvoir de Conakry, est plus que jamais déterminée à poursuivre son combat qui, selon elle, est un « mouvement citoyen », « le Fndc dénonce avec vigueur le pouvoir en place qui délibérément détruit des biens publics et privés dans le seul but de ternir l’image du Fndc. Le Fndc rassure l’opinion nationale et internationale qu’il est un mouvement citoyen, soucieux de la quiétude sociale et de la cohésion entre tous les fils de la Guinée. Toute manipulation visant à discréditer ses actions ne saurait prospérer, car le Peuple de Guinée a largement adhéré  aux idéaux de notre mouvement citoyen », se vante-t-il.

Parlant toujours du bilan de la journée, le Fndc déplore les cas de violences ayant entraîné des blessures par balles, « au cours de cette journée, on a dénombré une dizaine de blessés dont deux par balles et une vingtaine de personnes arbitrairement arrêtées à Conakry et dans certaines villes de l’intérieur du pays. »

Et puis, le Fndc appelle à l’intensification des actions de résistance citoyenne pour les prochains jours, « le Fndc exhorte toutes ses antennes et l’ensemble du Peuple de Guinée à intensifier les actions de résistance citoyenne pour la journée de demain mercredi 22 janvier. A cet effet, il appelle toutes les villes de la Guinée qui n’ont pas manifesté aujourd’hui, à se joindre à la dynamique d’ensemble », a conclu le communiqué.

Diawara Thierno Oumar / todiawara@guineerealite.info

L'équipe de Guinée Réalité attend vos messages dans les commentaires et sur redaction@guineerealite.info