vendredi, décembre 2

Jour : 21 janvier 2020

Manifs du mardi 21 janvier: des biens publics et privés détruits, le FNDC accuse le pouvoir de vouloir « ternir son image »

Politique, Société
Si aucune perte en vie humaine n’est à déplorer, force est de constater que des dégâts matériels ont été enregistrés, en marge de la manifestation de ce mardi 21 janvier, à Conakry  et dans certaines villes du pays.  Dans  un communiqué rendu public, mardi soir, la coordination générale du Front National pour la Défense de la Constitution,  en dépit des « manœuvres » du pouvoir de Conakry, est plus que jamais déterminée à poursuivre son combat qui, selon elle, est un « mouvement citoyen », « le Fndc dénonce avec vigueur le pouvoir en place qui délibérément détruit des biens publics et privés dans le seul but de ternir l’image du Fndc. Le Fndc rassure l’opinion nationale et internationale qu’il est un mouvement citoyen, soucieux de la quiétude sociale et de la cohésion entre tous les fils...

Législatives du 16 février: l’activiste des droits de l’homme Mamadi Kaba appelle à la « suspension » du processus électoral

Politique, Société
Décidément, les conditions d’organisation des élections législatives du 16 février prochain,  ne passent pas inaperçues. En cause, des anomalies et autres manquements qui continuent d’entacher l’organisation de ce scrutin sont régulièrement dénoncés par la classe politique, la société civile voire même des observateurs.  Intervenant ce mardi 21 janvier, sur les ondes d’une radio locale, à Conakry, l’ancien président  de l’Institution Nationale Indépendante des Droits de l’Homme (INIDH) a  fait, lui  aussi, sa lecture de la situation.  Mamadi Kaba a tout simplement souhaité la suspension du processus électoral en cours, histoire de corriger  des « anomalies » pour un scrutin inclusif, « je souhaite personnellement que le processus soit suspendu afin qu’un minimum de dispositions soient pr...

Des listes électorales arrachées et brûlées: Saliou Bella Diallo appelle au civisme  et plaide pour une élection sans « violence »

Politique, Société
Selon les informations relayées par des médias locaux, des listes électorales ont été arrachées, déchirées et brûlées par des inconnus. Ces actes ont été signalés dans les communes de Ratoma et Kaloum, à Conakry et dans certaines villes de l’intérieur du pays notamment à N’zérékoré, dans la région forestière.  Une situation qui provoque la colère des partis alliés au RPG Arc-en-ciel, parti au pouvoir. Au cours d’une brève interview accordée à un groupe multimédias, lundi 20 janvier, à Conakry, docteur Saliou Bella Diallo a appelé les citoyens à la retenue, « nous allons aux élections puisque nous ne sommes pas d'accord avec la politique de la chaise vide à l'Assemblée nationale. Nous demandons aussi aux citoyens de s'abstenir de casser ou de calciner quoi que ce soit, de provoquer des vi...
Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com