En attendant la messe de requiem du RPG-Arc-en-ciel (Par N’Faly KABA)

A lire la liste nationale du RPG ARC-EN-CIEL à cette farce électorale qui rappelle les dernières heures du régime de Feu Général Lansana CONTE, une seule préoccupation prévaut pour les patriotes guinéens : à quand l’avènement du changement avec une vraie rupture ?

De tous les maux et péchés pour lesquels le guinéen ne pardonnera jamais à ce vieux moribond de mon Beau Chocco, c’est de nous avoir fait regretter tous ses prédécesseurs. Le sinistrement record de Dadis lié à la perpétration de viols diurnes au Stade du 28 septembre a été battu par les morts par balles lors de l’enterrement des militants du FNDC. Mêmes les rebelles du RUF en Sierra Leone, n’ont pas voulu dépasser ces limites. S’attaquer aussi à une autorité morale comme le Khalif Général du Fouta, est le dernier acte ou je dirai, le paroxysme de l’incurie et de la désinvolture de ce régime abjecte. En entendant que le courroux de Dieu ne s’abatte sur ces impies, je voudrais exhorter au pardon collectif et à la cohésion de l’ensemble du peuple de Guinée. Il est important que nous (Malinkés), qui, malheureusement, sommes confondus et avions posé suffisamment d’actes pour que cet homme tienne aujourd’hui les rênes de notre État, sommes obligés à être les premiers à consoler nos frères du Fouta. La répression a atteint une dimension communautaire, c’est à dire, ayons la force et le courage de l’avouer : elle vise singulièrement nos sœurs et frères peulhs. Nous implorons Dieu le Tout Puissant, afin de nous éviter une conflagration ethnique en Guinée ! Amen !

Alpha veut bruler la Guinée, son fils qu’il a sécurisé en l’interdisant de venir en Guinée, a aussi réussi, à planquer d’énormes fonds dans certains paradis fiscaux qu’il ne sert plus à démontrer. Également, l’argent étant le nerf de la guerre est entrain d’être suffisamment mobilisé par le mafieux Alpha. En illustration, les précieux blocs 1 et 2 du Simandou adjugés à un conglomérat Chinois avec l’entreprise-écran SMB (un vrai prête-nom) lui procureront les moyens financiers qui l’affranchiront de plus en plus des contraignantes exigences et astreintes des Partenaires Techniques et Financiers traditionnels proches des démocraties occidentales. Ces derniers souvent plus ou moins regardantes de l’observation d’un minimum de respect des droits de l’homme ou de certaines règles démocratiques basiques.

Ainsi, nul doute que notre très chère Guinée vient cette fois, de s’engouffrer dans un long et périlleux tunnel mafieux aux répercussions incalculables sur plusieurs générations dont l’avenir reste dangereusement hypothéqué. En terme claire : Mon Beau Chocco a vendu notre pays. Ici en Guinée, prochainement, il faut compter avec les cartels pas forcément de la drogue, mais ces regroupements capitalistes qui font fonctionner l’industrie mondiale et contrôlent les États dits développés. Évidemment, ce cartel transcende les clivages nationaux, donc ne soyons pas surpris de l’indulgence des USA, du Royaume Unis, du Canada, du Japon et de la France colonisatrice car ce qui fait leur toute puissance (financière et militaire) est conditionné par les souscriptions sur leurs différentes places boursières entièrement à la solde des vrais alliés et soutiens du vieux mafieux Alpha CONDÉ mon Beau Chocco.

Chez moi un adage dit : « l’homme s’évertue à planifier en croyant plus à sa malice, alors que Dieu reste le meilleur des programmeurs ! ». Nous continuons nos prières mais aussi nous agirons incha allah afin d’épargner nos progénitures d’incessantes et permanentes turpitudes qui constituent notre communauté de destin national. Aujourd’hui, la seule institution vers laquelle tous les regards sont rivés, c’est bien notre vaillante armée devenue républicaine par cette transition pacifique réussie en remettant le pouvoir aux civiles. C’est elle qui nous a offerts ce bijou : « DEMOCRATIE » en 2010, et à sa tête, un certain General dénommé SEKOU KONATE, c’est vers elle aussi, que je me tourne pour demander intervention, afin de restaurer le peuple martyr de Guinée dans ses droits bafoués par un individu sans foi ni loi. Au Niger, le vieux Tanja a été jeté à la poubelle, au Nigeria, Sani Abasha a été écarté, tous, pour le bonheur de leur peuple respectif, ici aussi, c’est possible et le peuple vous attend avec impatience.

Je reviens pour dire que le RPG est fini. Les quelques reliques qui pouvaient nous faire sentir l’odeur d’un parti qui s’est battu pour l’instauration de la démocratie, sont coupées et jetées à la poubelle de l’oubli collectif. Se battre, se sacrifier et trouver que certains pensent en cinq (5) ans de législature que vous en avez trop fait, pendant que nos deniers publics souffrent sans précèdent de l’hémorragie financière visant le troisième mandat est encore ce fameux plat sordide servi pour écarter les vrais RPGistes. Malik Sankhon, Oyé Guillavogui, Kiridi Bangoura, General Bouréma CONDE… les vrais pontes du régime Alpha peuvent se la couler douce et continuer à servir l’État là où ils veulent, car sont les meilleures garanties de pérennisations du système. Seul mérite de leur longévité leur forte faculté contributive satanique au musellement et au bâillonnement du vaillant peuple de Guinée qu’il faut continuer à subjuguer. Mais Hadja Nantou, surtout Saloum CISSÉ qui ont tout subi, tout perdu, deviennent encombrant pour cet ingrat d’Alpha CONDE. Prochainement, il faut compter avec la traitre ZALIKATOU et le pervers putschiste DAMARO. Plus aucun vrai symbole politique du vieux et du courageux RPG ne reste. Même mon ami Mamadouba Tos CAMARA devenu Maire dans de véritables confusions mais toujours adulé par la base, pour lequel la même base cherchait à lui offrir une vraie légitimité populaire, par un vote massif sans appel cette fois-ci, a été injustement mis de côté pour le fils de l’ancien Directeur National du Budget et de plusieurs grandes régies financières de l’État. En outre, comme si ce supplice collectif infligé ne suffisait pas, ce sont les positionnements sur la liste nationale en dépit de primaires cités en exemples, qui, comme un vrai coup de massue violent, faits sur aucune base objective, à part la volonté et l’humeur du Maître Absolu Alpha Condé, qui viennent définitivement achever le RPG agonisant. Comment quelqu’un qui n’a pas pu céder la Présidence de son parti pourrait-il accepter une alternance démocratique et pacifique à la tête de l’État où il a procédé au plus grand pillage des ressources jamais réalisé en Afrique ?

Pour le RPG devenu RPG Arc-en-ciel, après l’effet de cette dose létale des farces législatives en vue, il ne reste que la messe de requiem pour un enterrement digne de nom. Le RPG est fini ! Mais aussi, le glas a sonné pour Alpha Condé car il vient lui-même de lancer le compte à rebours de la fin de son régime sclérosé !

N’Faly KABA Alias le Beau du Président

Coordinateur FNDC Allemagne

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com