Usage des armes à feu: général Ansoumane Baffoé se réjouit de l’identification d’un agent et annonce des sanctions…

L’adjudant chef Bangaly Komara de la CMIS N° 19 de Matam, a été présenté comme étant l’agent qui a fait usage de son arme lors de la dernière manifestation du FNDC à Conakry. 

Dans le JT de la RTG Koloma, samedi soir, l’accusé, a reconnu les faits avant de tenter de justifier son acte, « comme la foule était proche de nous (…) Donc je ne savais pas que faire, il n’y avait rien comme grenades (…) c’est ce qui m’a poussé à prendre l’arme pour faire un coup de sommation pour faire disperser la foule, le temps pour les renforts de venir (…) », s’est t-il expliqué devant sa hiérarchie.

De son côté, le patron de la police nationale s’est tout d’abord réjoui de l’identification de l’adjudant Komara avant de rappeler que rien ne justifie l’utilisation d’une arme à feu dans les opérations du maintien d’ordre, « on les a dits dans les consignes, si vous êtes envahis dans les PA et que vous ne pouvez pas, quittez (…) Ils ont brûlé les deux (2) autres PA, on les a remis dans les 24 heures (…) Heureusement que là où il a tiré il n’y a pas eu de mort (…) Donc on le met aux arrêts pour le non respect des consignes données, parce qu’il a été dit à part les armes conventionnelles, même eux qui sont planifiés dans les PA, on les a donnés des grenades (…) Quand vos grenades finissent mais vous repliez (…) Il subira les sanctions qu’il faut par rapport au non respect des consignes données », a promis le général Ansoumane Camara alias Baffoé.

redaction@guinerealite.info

L'équipe de Guinée Réalité attend vos messages dans les commentaires et sur redaction@guineerealite.info