Jour : 18 janvier 2020

Usage des armes à feu: général Ansoumane Baffoé se réjouit de l’identification d’un agent et annonce des sanctions…

Politique, Société
L’adjudant chef Bangaly Komara de la CMIS N° 19 de Matam, a été présenté comme étant l’agent qui a fait usage de son arme lors de la dernière manifestation du FNDC à Conakry.  Dans le JT de la RTG Koloma, samedi soir, l’accusé, a reconnu les faits avant de tenter de justifier son acte, « comme la foule était proche de nous (...) Donc je ne savais pas que faire, il n’y avait rien comme grenades (…) c’est ce qui m’a poussé à prendre l’arme pour faire un coup de sommation pour faire disperser la foule, le temps pour les renforts de venir (...) », s’est t-il expliqué devant sa hiérarchie. De son côté, le patron de la police nationale s’est tout d’abord réjoui de l’identification de l’adjudant Komara avant de rappeler que rien ne justifie l’utilisation d’une arme à feu dans les opérations du...

48 heures pour la Guinée : des spectateurs en colère, exigent leur remboursement 

A la Une, Culture, Economie, Editorial, Société
Selon TMV, un journal local, l’organisation des « 48 heures pour la Guinée » ne remboursera pas le public déçu par le match de football caritatif du 29 décembre 2019 dans la ville de Tours.  Une réunion avec des représentants des spectateurs a eu lieu le vendredi 11 janvier, sans succès. Le public venu en masse assister à la rencontre entre les « All Stars » de France et une sélection guinéenne, ont en effet dénoncé l’absence de stars.  Antoine Griezmann, Kilian Mbappé ou encore Patrice Evra étaient pourtant tous annoncés. Seul Paul Pogba, à l’origine de l’événement, a tenu ses promesses. Des spectateurs insatisfaits, crient à l’« arnaque ». redaction@guineerealite.info avec le journal TMV de Tours

Paris : des manifestants ont tenté de pénétrer un théâtre où se situait Macron

A la Une, Politique, Société
Une trentaine de manifestants se sont rassemblés vendredi 17 janvier, devant le théâtre des Bouffes du Nord où Emmanuel Macron passait la soirée. Ils ont tenté d'entrer avant d'être repoussés par les forces de l'ordre. Le Président assistait à une représentation de La Mouche avec son épouse et a été "sécurisé" pendant quelques minutes avant de retourner voir la pièce et quitter les lieux vers 22 heures sous escorte policière. Les manifestants ne sont pas parvenus à entrer dans le théâtre, a précisé la Préfecture de police de Paris. Un peu avant 21 heures, des premiers tweets font état de la présence d'Emmanuel Macron, depuis la salle. Très vite, des personnes à l'extérieur crient des slogans : « Tous ensemble, grève générale ». Les manifestants criaient devant de nombreux policiers dépl...
Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com