Saïkou yaya Barry sur le lancement de la campagne électorale : « Alpha Condé s’entête pour avoir tout juste la majorité qualifiée afin de changer la constitution »

Selon un décret rendu public mercredi, la campagne électorale en vue des élections législatives du 16 février prochain, s’ouvre officiellement ce jeudi 16 janvier à minuit sur toute l’étendue du territoire. 

Si cette élection se tient à la date indiquée, plusieurs « grands » partis politiques de l’opposition guinéenne ne prendront pas part à ce scrutin. Et justement, sur le décret convoquant la campagne électorale, le parti de l’Union des Forces Républicaines dénonce la volonté « manifeste » du président Condé à faire passer son projet constitutionnel, « on est pas surpris d’autant que le processus a été biaisé dès le début (…) A commencer par le fait que le fichier électoral est totalement corrompu (…) On ne peut pas avoir une élection propre avec 70 % de la population guinéenne comme électeurs (…) C’est pas possible ! Cela dit, c’est une élection qu’il veut faire tout seul, malgré l’appel à la bonne négociation, à une bonne entente avec les partis politiques qui doivent être dans le jeu mais il n’a pas voulu, il s’entête pour avoir tout juste la majorité qualifiée afin de changer la constitution (…) C’est l’objectif final pour s’éterniser au pouvoir », a regretté l’honorable Saïkou yaya Barry qui, par la même occasion a réaffirmé la détermination de l’opposition plurielle à empêcher par tous les moyens légaux, la tenue de ces législatives, « nous comptons travailler avec la population guinéenne pour empêcher d’obtenir une élection de ce genre dans notre pays (…) C’est un recul démocratique que nous sommes entrain de vivre avec un homme qui s’est battu pendant 40 ans pour l’instauration d’une démocratie. La base de la démocratie, c’est d’abord avoir un fichier consensuel, accepté de tous et tel n’est pas le cas aujourd’hui », dénonce-t-il sur les ondes de Sabari FM, une radio locale basée à Conakry.

redaction@guineerealite.info

L'équipe de Guinée Réalité attend vos messages dans les commentaires et sur redaction@guineerealite.info