jeudi, septembre 29

Manifestations sociopolitiques: ce que les opérateurs économiques demandent au gouvernement

Le président du Groupe Organisé des Hommes d’Affaires (GOHA) se dit indigné face à la destruction des biens des commerçants lors des manifestations sociopolitiques en Guinée. 

Dans une interview téléphonique accordée mercredi à notre reporter, Chérif Mohamed Abdallah Haïdara, a dénoncé le pillage des boutiques et magasins survenu lundi dans le marché de Koloma, en marge des manifestations du FNDC, « cette situation est tout simplement déplorable parce que tout le monde est unanime que ce sont les policiers qui ont incendié là-bas. Alors que c’est des gens qui sont censés protéger les opérateurs économiques et leurs biens », déclare-t-il.

Pour le patron du GOHA, la protection des citoyens et leurs biens relève strictement de la responsabilité de l’État, « la protection des opérateurs économiques et leurs biens est une obligation pour l’État. Par conséquent nous ne tergiverserons pas autour de ça. On ne nous protège pas on paye pas les taxes parce qu’on paie les taxes pour être protégés. Nous l’avons répété et on prend ça au sérieux », a averti le président du GOHA. 

Madeleine Kotus / madeleinekotus@guineerealite.info

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com