Cellou Dalein Diallo à ses militants « Il n’y a aucun problème entre les peuls et les malinkés…» 

A l’instar des autres partis politiques, l’Union des Forces Démocratiques de Guinée a tenu samedi son assemblée générale hebdomadaire au siège du parti situé dans le quartier Comandanyah dans la commune de Dixinn, à Conakry. 

Plusieurs sujets brûlants de l’heure ont été débattus, notamment les tueries survenues jeudi dernier en marge de la grève des enseignants guinéens. Une occasion pour Cellou Dalein Diallo d’exprimer son indignation suite à la mort par balles de deux (2) jeunes dans les quartiers Hamdalaye-pharmacie et Wanindara, dans la haute banlieue de la capitale. 

Le leader de l’UFDG a dénoncé les tueries à répétition sur l’axe Hamdalaye-Bambeto-Cosa-Cimenterie, « vous savez, Alpha Condé a une haine particulière contre les peuls, heureusement, je ne parle pas de ça, mais il faut en parler. Alpha Condé veut amener tout le monde à faire la même chose que lui, heureusement que les guinéens ne le suivent pas », dénonce-t-il. 

Contrairement aux informations selon lesquelles il y a un différend entre les peuls et les malinkés, Cellou Dalein Diallo soutiendra que tout va bien entre ces deux ethnies, « on a tendance à croire que les malinkés sont contre les peuls, ce n’est pas vrai. Les malinkés et les peuls s’entendent correctement et c’est pourquoi il y a une communauté peule importante en Haute Guinée. Ils exercent de façon paisible leurs activités, ils participent à toutes les activités sociales, il y a aucun problème. C’est Alpha Condé le problème de l’unité nationale », soutient le patron de la principale formation politique de l’opposition guinéenne qui rappelle que les familles malinkés vivant sur l’axe ont toujours participé aux funérailles des jeunes tués, « aujourd’hui les jeunes qu’on assassine sur l’axe, les rares familles malinkés qui sont là-bas participent lorsqu’on organise les funérailles, elles viennent compatir avec les autres familles et personne n’a réagi à une famille malinké parce qu’on sait que c’est pas les malinkés, c’est Alpha Condé. Ils vivent à Ratoma ensemble, à Mamou ensemble, à Dinguiraye ensemble, il n’y a aucun problème », insiste l’ancien PM. 

Pour finir, Cellou Dalein appelle ses militants à la vigilance, « ne tombons pas dans le piège de Alpha Condé, il n’y a pas de contradiction dans les ethnies, il faut refuser cela, donc je voudrais vous dire de rester dans notre ligne, tous les guinéens sont des frères. Nous avons dit que nous nous bâtons pour aller au pouvoir pour exercer ce pouvoir en faveur de la consolidation de l’unité nationale, promouvoir la tolérance, la confiance et la promotion de la fraternité entre les fils du pays », a conclu le chef de file de l’opposition guinéenne.

Madeleine Kotus / madeleinekotus@guineerealite.info

L'équipe de Guinée Réalité attend vos messages dans les commentaires et sur redaction@guineerealite.info