Jour : 10 janvier 2020

Trop de morts : les femmes du FNDC disent STOP et rappellent la mission « républicaine » des agents des forces de sécurité

Communiqué, Politique, Société
C’est un secret de polichinelle. Les manifestations sociopolitiques ont été toujours réprimées dans le sang en Guinée, surtout durant ces dernières années.  Le dernier cas en date, hier jeudi, en marge de la première journée de la grève générale et illimitée du syndicat des enseignants, deux (2) autres jeunes, du moins deux (2) innocents sont tombés sous les balles. Le drame s’est produit respectivement dans les quartiers d’Hamdalaye-pharmacie et Wanindara, dans la haute banlieue de Conakry.  Face à ces nombreuses tueries  et au silence « coupable » des autorités compétentes, les femmes du Front National pour la Défense de la Constitution,  à travers une déclaration conjointe, ont vigoureusement dénoncé le « comportement » des agents des forces de sécurité  qui, selon elles, sont  ce...

Analyse sur la crise née du débat constitutionnel en Guinée et approches de solutions (Par Mohamed Camara)

Libre Opinion, Société
Face à la persistance des crises en Guinée (électorale, sociale, constitutionnelle,…), il est opportun de faire des propositions de solutions. Avant l’annonce officielle faite par le Président de la République sur la volonté d’aller au référendum constitutionnel, le débat était sans objet, par précaution d’avoir des preuves juridiquement administrables, pour éviter la spéculation et son corollaire d’argutie juridique. Après l’annonce officielle faite à ce sujet le 19 décembre 2019, au-delà des avis des doctrinaires, le débat juridique devait être tranché en dernière instance par la Cour constitutionnelle en application combinée des articles 80 et suivants de la Constitution du 7 mai 2010 et en vertu de la loi organique L/2011/06/CNT du 10 mars 2011 portant création, organisation et fonct...

Législatives du 16 février: le gouvernement se réjouit du nombre « significatif » de citoyens enrôlés

Politique, Société
Sans surprise, les préparatifs de l’élection législative annoncée pour le 16 février 2020, avec à la clef les opérations d’enrôlement des électeurs, ont été débattus hier jeudi en conseil des ministres, présidé par le président de la République, Alpha Condé.  Pour le gouvernement guinéen, les opérations d’enrôlement et de révision du fichier électoral se sont bien déroulées et que les mineurs recensés ont été extirpés du fichier électoral, « le Conseil a pris acte de la poursuite des opérations liées au processus électoral relatif aux législatives du 16 Février prochain. Il a apprécié le nombre significatif de citoyens enrôlés ainsi que les résultats obtenus dans le cadre de l’assainissement du Fichier électoral et notamment l’écrasement de mineurs indûment recensés », a déclaré le minis...
Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com