Opérations de distribution et d’affichage des listes électorales : « Les préfets n’ont absolument rien à avoir avec le processus électoral » réaction de Faya Millimouno 

Selon les informations reprises en boucle par des médias locaux, selon lesquelles, le président Alpha Condé envisagerait de confier les opérations de distribution et d’affichage des listes électorales provisoires aux administrateurs territoriaux, des réactions n’ont pas tardé  pour dénoncer l’« immixtion » du chef de l’État dans le processus électoral. Parmi ces réactions, notre rédaction a recueilli celle du leader du parti Bloc Libéral,  un parti membre de l’opposition plurielle. 

Pour docteur Faya Millimouno, la Guinée est entrain de vivre une « calamité », « vous savez nous sommes entrain de vivre une calamité aujourd’hui dans notre pays. Tout est entrain d’être réuni comme ingrédients pour créer des troubles stéréo dans le pays. Les préfets n’ont absolument rien à avoir avec le processus électoral. Ceci nous donne la confirmation que la CENI aujourd’hui est entrain d’agir complètement en dehors du cadre de dialogue. C’est pourquoi nous pensons que ce processus doit être arrêté de gré ou de force. Ce processus doit être arrêté pour sauver la paix dans le pays », a déclaré docteur Millimouno, membre de l’opposition plurielle et du FNDC. 

Face à cette situation, docteur Faya Millimouno jure qu’il n’y aura pas d’élection le 16 février en Guinée, « l’opposition a prévu de ne pas boycotter les élections  (…)  Mais d’exiger que les conditions soient créées  pour que les élections se passent  de façon inclusive, transparente et crédible. Beaucoup pensent que quand l’opposition dit qu’elle va empêcher les élections, elle est entrain de tirer des paroles en l’air. Il n’y aura pas d’élection le 16 février 2020. il y aura un chronogramme qui devra être négocié  et prendra en compte les bonnes pratique s  en matière électorale pour aller à des élections apaisées », conclu- t-il. 

Madeleine Kotus / madeleinekotus@guineerealite.info

L'équipe de Guinée Réalité attend vos messages dans les commentaires et sur redaction@guineerealite.info