Un enfant retrouvé mort dans le train d’atterrissage d’un vol Abidjan-Paris

Tôt ce mercredi, à l’aéroport de Roissy, le corps d’un enfant âgé d’« une dizaine d’années » a été découvert dans le train d’atterrissage d’un Boeing 777 d’Air France en provenance d’Abidjan. Une enquête a été ouverte.

Air France confirme la mort d’un « passager clandestin » sans préciser son âge, et déplore un « drame humain ». Le corps sans vie d’un enfant a été retrouvé mercredi 8 janvier au matin dans le puits du train d’atterrissage du vol AF703, qui arrivait à l’aéroport Roissy-Charles de Gaulle, près de Paris, en provenance d’Abidjan. L’appareil, un Boeing 777, avait décollé la veille au soir.

« Au-delà du drame humain, cela indique une faille de sécurité majeure à l’aéroport d’Abidjan », a déclaré à l’AFP une source sécuritaire ivoirienne. Cette personne se demande comment un enfant d’une dizaine d’années a pu accéder à un avion, voire s’il a bénéficié de complicité.

En France, une enquête est ouverte. Elle est menée par la gendarmerie des transports aériens de l’aéroport Charles de Gaulle. Le porte-parole du gouvernement ivoirien a par ailleurs annoncé la mise en place d’une commission d’enquête sous la direction de l’ANAC (Autorité nationale de l’aviation civile), sur la mort d’un « adolescent de 15 à 17 ans ».

Ces dernières années, plusieurs personnes, et notamment des adolescents en provenance de pays africains, ont été retrouvés morts de froid, ou tragiquement écrasés dans des soutes de train d’atterrissage. Il faut rappeler que les températures descendent à -50 °C entre 9 000 et 10 000 mètres d’altitude. Les logements de train d’atterrissage ne sont ni chauffés, ni pressurisés.

Rfi (Radio France Internationale)

L'équipe de Guinée Réalité attend vos messages dans les commentaires et sur redaction@guineerealite.info