Marche du 6 janvier : le chef de file de l’opposition, Cellou Dalein Diallo, s’exprime !

Le Front  National pour la  Défense de la  Constitution (FNDC) a tenu une marche pacifique lundi 6 janvier 2020 pour protester contre le projet de nouvelle  constitution. Parmi les marcheurs figure le leader du parti de l’Union des Forces Démocratiques de Guinée,  principale formation politique de l’opposition guinéenne . 

Au terme de cette marche d’ « ultimatum »,  Cellou Dalein Diallo, puisque c’est de lui, qu’il s’agit, s’est tout d’abord réjoui de la mobilisation des militants du FNDC avant de livrer son message à la foule, « nous sommes fiers de vous, vous avez encore démontré aujourd’hui que le peuple de guinée n’est pas prêt à accepter le  3ème mandat.  Nous avons plusieurs raisons, la première, c’est parce que c’est illégal, la deuxième, c’est parce que c’est contraire à la démocratie et la troisième, c’est que Alpha Condé ne mérite plus d’être au pouvoir. il a violé de manière récurrente la constitution de la république », lance-t-il.

Plus loin, le  chef de file de l’opposition guinéenne a déploré l’inexistence ou l’absence de la Haute Cour de Justice, « si la  Haute  Cour de  Justice était déjà en place,  Monsieur  Alpha Condé allait  être déféré là-bas pour parjure, car il a trahi son serment et la constitution sur laquelle il a juré de respecter et de faire respecter ». 

Poursuivant,  le patron de l’UFDG, membre du FNDC dira que le président Condé est responsable de tous les crimes enregistrés sous sa gouvernance, «  Alpha Condé a encouragé le crime, parce que toute personne qui s’oppose à lui perd ses droits de citoyens, nous ne voulons pas d’un tel président. La résistance à l’oppression est un droit constitutionnel, la résistance à la dictature est un droit constitutionnel, il faut donc qu’on se mobilise à partir du 13 janvier prochain.  Nous avons demandé le départ d’un président qui a perdu toute  légitimité  parce qu’il a violé la constitution. c’est un combat héroïque, exaltant, épique qui va être  dure mais la victoire sera de notre côté, parce que nous sommes avec le droit, nous sommes avec la  vérité  et notre peuple qui est assoiffé de démocratie, de paix et d’unité nationale », a déclaré le principal opposant au régime de Conakry.

Madeleine Kotus / madeleinekotus@guineerealite.info

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com