mardi, janvier 25

Marche du 6 janvier: Abdourahamane Sano appelle à la « démission » du président Condé

Des milliers d’opposants se sont encore massés lundi 6 janvier 2020 dans les rues de Conakry et dans certaines villes de l’intérieur du pays pour exprimer davantage leur désapprobation face au projet controversé de nouvelle constitution qui pourrait favoriser un 3ème mandat du président Condé. 

Pour le Coordinateur du Front National pour la Défense de la Constitution, le discours du 19 décembre devrait être considéré comme une déclaration de coup d’État Constitutionnel, « à partir du 19 décembre 2019, M. Alpha Condé par son discours provocateur appelant ou informant qu’il va soumettre sa nouvelle constitution au peuple de Guinée, nous devons considérer  au nom du peuple de Guinée que ces propos étaient ceux de la déclaration de coup d’État constitutionnel et par conséquent, ces propos valaient  simplement un acte allant dans le sens de demander la démission maintenant du président Alpha Condé », déclare-t-il. 

Poursuivant, Abdourahamane Sano rappellera que l’article 21 de la Constitution donne le droit au peuple de Guinée de résister, « je voudrais dire, à vous tous ici présent et à travers vous, à tout le peuple de Guinée qui est le vrai propriétaire du pouvoir public que dès maintenant nous sommes en droit  de rentrer en résistance conformément à l’alinéa 4 de l’article 21 de la constitution guinéenne, et de nous mettre à combattre sans état d’âme par les moyens légaux que les lois nous investissent à combattre donc ce pouvoir d’oppression », a lancé M.Sano. 

Madiba Kaba / madibak@guineerealite.info

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com