mercredi, octobre 5

Aboubacar Soumah sur le discours du président Condé : « C’est le même son de cloche… »

Le traditionnel discours du nouvel an du Chef de l’État serait loin de convaincre le Syndicat Libre des Enseignants et Chercheurs de Guinée (Slecg), dirigé par Aboubacar Soumah qui se dit d’ailleurs pessimiste face à cette autre « promesse ». Cette fois-ci encore, le président Alpha Condé s’est prononcé sur les « reformes » engagées par son gouvernement, notamment la construction de logements sociaux pour les fonctionnaires y compris le corps enseignant. 

Sur cette question, le syndicaliste Aboubacar Soumah a déclaré qu’il veut désormais des actes concrets à la place des discours, « c’est le même son de cloche (…) On nous a toujours promis des logements sociaux, depuis combien d’années ils sont en train de parler de ça (…) Mais où est la réalité ? Nous, nous voulons désormais des actes concrets », a fait savoir le général Soumah qui reste intransigeant sur toutes les revendications faites par le Slecg, « nous avons demandé à ce qu’on nous fasse des propositions sur le salaire de 8 millions avant le 5 janvier. Ils nous disent que les résultats obtenus, en terme de fictifs, au recensement des enseignants vont être versés pour améliorer les conditions des travailleurs sans affecter le salaire indiciaire. Cela veut dire que c’est en terme de primes que cela va être payé. Ce qui est contraire à notre revendication. Nous avons demandé un salaire de 8 millions. Nous sommes droits dans nos bottes. Nous avons demandé un salaire de 8 millions, si cela n’est pas fait, rien ne nous empêchera d’aller en grève », prévient-il.

Dans la foulée, Aboubacar Soumah a annoncé la tenue d’une rencontre du bureau exécutif du SLECG, le samedi prochain pour statuer sur cette affaire. 

Madeleine Kotus / madeleinekotus@guineerealite.info

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com