Dr. Faya Millimouno dénonce: « Les sages ont tenté d’obtenir cette audience deux fois, ça n’avait pas marché et lorsque mon nom a été ajouté, le président a autorisé… »

Dans le but, certes, d’éclairer la lanterne des uns et des autres sur sa fameuse rencontre, jeudi dernier avec le locataire du palais Sékhoutouréyah, Dr. Faya Millimouno leader du Bloc Libéral était hier dimanche l’invité de la radio FNDC Internationale. 

Selon Dr Faya Millimouno, c’est sa présence au sein de la délégation de la Communauté Kissi qui aurait facilité l’audience avec le président Alpha Condé, « c’est une rencontre qui a été initiée par des sages de la communauté Kissi qui m’en ont parlée à la dernière minute. Et apparemment, ils ont tenté d’obtenir cette audience avec le président de la  République, une fois, deux fois, ça n’avait pas marché et lorsque mon nom a été ajouté (…) Et beh ! Le président a autorisé la rencontre. La rencontre comme je l’ai dit tantôt et comme vous avez suivi dans les réseaux sociaux, c’était purement une rencontre d’ordre social », explique t-il.

Par ailleurs, Dr Faya Millimouno se dit surpris de voir le président Condé aborder des questions d’ordre politique alors que la rencontre était purement sociale, « la tentation était forte du côté du président de la République d’aborder les questions politiques. Mais les positions du Bloc Libéral sont déjà connues, nous sommes membres fondateurs du FNDC, ce n’est pas pour rien, parce que nous pensons que la protection de notre constitution est un passage obligé. Et c’est pour cette raison depuis, nous sommes impliqués dans le combat que mène le FNDC.

Autre chose (…) Le président de la République connaît bien notre position par rapport à la constitution que nous avons désormais dans les réseaux sociaux. Ce n’est pas une constitution nouvelle, la seule chose nouvelle  par rapport à cette constitution,  c’est  le  nom  qu’on donne à ce texte « nouvelle constitution », pour que si le FNDC baisse les bras et que ça soit adopté, on va dire qu’on est passé de la 3ème à la 4ème République et donc tout le monde a le droit de se présenter candidat, donc nous savons cela. Alors quand il a été question de tenter toute question d’ordre politique, il était clair pour moi qu’on ne pouvait pas mélanger, n’est-ce pas (…)  Mangue et orange (…) La rencontre devait rester sur le terrain purement social parce qu’il s’agit des personnes qui n’ont pas une affiliation politique qui venaient le voir, la seule différence c’était en compagnie d’un politicien affiché », a regretté le patron du BL.

Diawara Thierno Oumar / todiawara@guineerealite.info

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Next Post

Mort d’Antonio Dumas : le match AS/Kaloum – Santoba FC reporté !

lun Déc 30 , 2019
Share on Facebook Tweet it Email Share on Facebook Tweet it Email Initialement prévu dans l’après-midi de ce lundi 30 décembre 2019, le match qui devait opposer l’Association sportive de Kaloum au Santoba FC a été reporté à une date ultérieure. Ce report fait suite au décès de l’entraîneur de […]
Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com