mardi, décembre 6

Jour : 24 décembre 2019

Défense de la constitution : Aboubacar Sylla accuse le FNDC de préparer un « coup d’État militaire »

Politique, Société
Décidément, la détermination des opposants au projet constitutionnel, perturberait le « sommeil » des promoteurs. C’est du moins l’enseignement qu’on pourrait tirer de la dernière sortie médiatique du ministre des Transports et porte-parole du gouvernement.  Pour Aboubacar Sylla, les leaders du Front National pour la Défense de la Constitution ont un « agenda caché »  derrière ces manifestations de rues, « Le FNDC a un agenda caché, celui de déstabiliser les institutions, celui d’amener à une insurrection ou à un coup  d’État militaire de manière à amorcer une transition pour laquelle certains leaders  sociopolitiques estiment qu’ils auront plus de chance de pouvoir accéder au pouvoir  sans le moindre effort (...) », a dénoncé l’ancien porte-parole de l’opposition guinéenne. Par ailleurs...

Les députés de l’opposition privés de leurs primes ? « Kory Kondiano viole carrément la loi », réaction de l’honorable Cellou Baldé

Economie, Politique, Société
Véritable « pagaille » ce mardi 24 décembre 2019 au sein de l’hémicycle, a-t-on appris. Pour cause, les députés issus de l’opposition  guinéenne  ont exigé le paiement de leurs primes qui seraient bloquées par le président de l’Assemblée nationale, l’honorable  Claude  Kory Kondiano.  L’honorable Cellou Baldé n’a pas mâché ses mots, « Selon le règlement intérieur de l’Assemblée nationale, un député n’est spolié de ses avantages que quand il est absent à deux sessions consécutives de l’institution pendant une année : la session des lois et la session budgétaire. C’est de ça qu’il est question aujourd’hui. Nous allons faire comprendre à Kory Kondiano qu’il ne peut pas continuer à voler l’argent de l’Assemblée nationale. Tous les autres postes de dépenses, les missions des députés à l’intér...

Conakry : la révolte enfle de nouveau, le président Condé n’a toujours pas renoncé à  son projet constitutionnel

A la Une, Libre Opinion, Politique, Société
Des réunions et autres rencontres visant à « contraindre » le chef de l’État à renoncer officiellement à son projet de changement constitutionnel, se multiplient tant en Guinée qu’à l’extérieur du pays.  Après la Coordination générale du Front National pour la Défense de la Constitution (FNDC) vendredi dernier, c’était autour lundi 23 décembre courant de l’opposition guinéenne de se retrouver  au QG de l’UFDG au quartier Hamdalaye à Conakry  pour évaluer les conditions d’organisation des prochaines législatives d’une part et de l’autre, dénoncer une nouvelle fois le projet de changement constitutionnel du président Alpha Condé qui tient vaille que vaille à faire  « imposer » son projet controversé au peuple de Guinée.  A la lumière de toutes ces  rencontres,  des séries de manifestatio...

Afrique du Sud : 14 000 prisonniers bénéficient d’une grâce présidentielle, parmi eux, le roi des Thembu

A la Une, Politique, Société
Selon Rfi, le président Cyril Ramaphosa a accordé son pardon à plus de 14 000 prisonniers, un geste qu’il avait promis de faire lors du Jour de la Réconciliation, la semaine dernière. Parmi les personnes graciées, figure le roi Buyelekhaya Dalindyebo qui est désormais libre et pourra donc passer Noël chez lui, dans la région du Cap-Oriental. Âgé de 55 ans, le roi est l’un des dix monarques reconnus par la nation arc-en-ciel, et règne sur un peuple de 700 000 personnes : les Thembu, du groupe ethnique xhosa. Le roi des Thembu avait été condamné à 12 ans de prison en 2015, pour enlèvement et voie de fait, une condamnation qui avait suscité de vives réactions dans le pays de Nelson Mandela. Si la libération du roi Dalindyebo a été vivement saluée par ses idoles, c’est tout à fait le contr...

Côte d’Ivoire : Guillaume Soro poursuivi pour tentative d’ « atteinte à l’autorité de l’État » (Procureur)

A la Une, Economie, Politique, Société
L’information a fait le tour du monde, selon laquelle, le procureur de la République de Côte d’Ivoire a émis un mandat d’arrêt international contre Guillaume Soro, ancien président de l’assemblée nationale et candidat à la présidentielle de 2020. Dans une déclaration télévisée, lundi soir, le procureur de la République a confirmé cette information. Richard Adou a largement expliqué les motivations de ce mandat d’arrêt international, « Ce lundi 23 décembre 2019, la Direction de la Surveillance du Territoire (DST) a informé le procureur de la République que Monsieur Soro Kibafori Guillaume, député à l’assemblée nationale et ex-président de ladite institution se trouvant à l’extérieur du pays depuis plusieurs mois, projetait d’attenter à l’autorité de l’État et à l’intégrité du territoire na...
Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com