mardi, décembre 6

Jour : 21 décembre 2019

Marie Madeleine Dioubaté parle d’Alpha Condé: « La seule chose qui peut le faire changer d’avis, c’est la force de la rue »  (Interview)

A la Une, Politique, Société
Dans une interview exclusive accordée à votre quotidien d’informations générales et d’investigations, la présidente du Congrès Populaire Africain (CPA) et membre du Front National pour la Défense de la Constitution (FNDC), s’est prononcée sur la récente adresse à la nation du chef de l’État portant sur l’élaboration d’une nouvelle constitution. Sans langue de bois, Mme Marie Madeleine Dioubaté a également dénoncé les neuf ans de gouvernance d’Alpha Condé, notamment dans le secteur minier guinéen.  Lisez plutôt l’interview ! Comment avez-vous accueilli la déclaration du président de la République sur l’élaboration d’une nouvelle constitution ? « Je ne suis pas du tout étonnée de l’annonce faite par le président de la République qui a confirmé son projet de nouvelle constitution. De toute...

Projet de nouvelle constitution : « Honnêtement j’ai pas besoin de lire… », selon Sidya Touré

Politique, Société
Le leader du parti de l’Union des Forces Républicaines (UFR) a estimé que le contenu de ce projet constitutionnel se résume par la volonté du président Condé de s’éterniser au pouvoir, « Honnêtement j'ai pas besoin de lire parce que la seule chose qui est dans ce projet et qui intéresse Alpha Condé, c'est le fait qu'il pourra recommencer à faire deux mandats, tout le reste n'a aucune espèce d'importance », a déploré l’ancien PM. Plus loin, Sidya Touré a ironisé ledit projet constitutionnel en ces termes, « Sinon vous n'avez qu'à écrire électricité dans la constitution et tout de suite vous avez le courant. Est-ce que dans les constitutions pour qu'il y ait un développement dans un pays, il faut que la constitution dise développez-vous ? Ce n'est pas parce qu’on a écrit une notion dans une...

Législatives de février 2020 : voici les conditions de l’UFDG pour participer à ces échéances électorales !

Politique, Société
A l’occasion de l’assemblée générale  du parti l’Union des Forces Démocratiques de  Guinée (UFDG) ce samedi 21  décembre, son leader exige le départ du président de la CENI, Me Salif Kebé.  Pour Cellou Dalein Diallo, tant que c'est Me Kebé qui dirige l’institution, « Il n’y aura pas d'élections  tant que les quartiers et les conseils régionaux ne seront pas installés,  il n'y aura pas d'élections  tant qu'il n'y aura pas un fichier qui respecte fidèlement l'état du corps électoral. Il n'y aura pas d'élections tant que  Me  Kebé sera à la CENI.  Nous voulons des élections transparentes, des élections équitables et on ne peut pas avoir des élections équitables avec  Me  Kebé », a déclaré le chef de file de l’opposition guinéenne. Poursuivant, Cellou Dalein Diallo appelle ses militants à ...
Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com