Nous sommes opposés au principe d’une nouvelle constitution car la démarche est illégale (Aliou Bah)

A l’évidence le président Alpha Condé a déjà taillé le fichier électoral à la mesure de son projet et domestiqué les institutions et l’administration publique au service à ses ambitions dictatoriales. C’est pourquoi, nous considérons cette déclaration comme étant l’officialisation de son projet de coup d’État et nous prendrons, dans le cadre du FNDC, toutes les dispositions qui s’imposent pour lui apporter la réaction qu’il mérite.

En attendant j’invite le peuple conscient et ambitieux de Guinée d’éviter de tomber dans le piège qui consiste à ouvrir un quelconque débat sur le contenu d’un document illégal. Même le fait d’en parler ou le diffuser serait rendre un mauvais service a notre combat démocratique.

L’objectif des imposteurs est de faire diversion pour ouvrir un semblant de débat sur son contenu afin de donner un maquillage démocratique à leur putsch constitutionnel. Nous restons mobilisés et déterminés à combattre, au prix de nos vies, la forfaiture quelque soit son emballage.

Aliou BAH

Président du MoDeL

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Next Post

Sidya Touré sur le discours du président Condé : « Une véritable agression contre le peuple de Guinée »

ven Déc 20 , 2019
Share on Facebook Tweet it Email Share on Facebook Tweet it Email Le discours du président Alpha Condé sur l’élaboration d’une nouvelle constitution est perçu par l’opposition guinéenne comme une « haute trahison » ou encore une « volonté de déstabilisation ». Pour le leader du parti de l’Union des Forces Républicaines (UFR), troisième […]
Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com