mardi, décembre 6

Jour : 10 décembre 2019

Depuis Paris, Ibrahima Sory Makanéra s’adresse à Abdourahamane Sano : «  A ma connaissance, FNDC n’est pas une marque déposée, propriétaire de quelqu’un » (Interview)

A la Une, Politique, Société
Rien ne va plus entre les ressortissants guinéens de France, membres du FNDC et des Forces Vives FNDC-France. Le divorce serait consommé entre les deux entités et ce, depuis la dernière sortie médiatique du Coordinateur National du FNDC (Front National pour la Défense de la Constitution).  Selon les informations relayées par certains médias locaux, Abdourahamane Sano ne reconnaît qu’une seule antenne FNDC-France, c’est celle dirigée par Mme Mamadie Bangoura. Sur la question, notre rédaction s’est entretenu avec Ibrahima Sory Makanéra, membre fondateur des Forces Vives FNDC-France.  Lisez plutôt l’interview ! Selon des médias locaux, le Coordinateur national du FNDC, Abdourahamane Sano ne reconnaît qu’une seule antenne en France, c’est celle dirigée par Mme Mamadie Bangoura. Qu’en pensez...

Crise sociopolitique guinéenne: le PM Kassory appelle au dialogue et à la cohésion sociale

Politique, Société
En marge de la célébration de la journée internationale des droits de l’homme hier lundi 9 décembre à Conakry, le PM chef du gouvernement a exprimé ses inquiétudes face à la crise sociopolitique qui secoue le pays. Une situation née de la promotion du projet de nouvelle constitution porté par le pouvoir et ses partis alliés.  Dans sa communication, Ibrahima Kassory Fofana a insisté sur l’importance du dialogue qui, selon lui, est le moyen de régler nos « différends »: « Je terminerai mon propos par un appel pressent au dialogue et à la cohésion sociale. Tous les guinéens doivent se mobiliser comme un seul homme pour incarner les valeurs républicaines qui nous sont communes à tous et réaffirmer haut et fort notre refus commun de la désarticulation sociétale ou tout acte ou propos qui divi...

Violences sexuelles en Guinée: « Les conséquences sont souvent les mariages forcés… »,  selon  le ministre Taran Diallo

Société
A Conakry, le ministre de l’unité nationale et de la citoyenneté a profité de la célébration de la journée internationale des droits de l'homme pour expliquer les actions que son département est entrain de mener dans le cadre de l’éradication des violences en Guinée.  Mamadou Taran Diallo a donné quelques statistiques sur les violences faites notamment aux femmes et aux filles sur l’ensemble du territoire. Les chiffres sur les violences sexuelles font froid dans le dos : « La célébration de 16 jours d'activisme a attiré l'attention particulière sur le fait que le crime du viol est une violation importante des droits de l'homme. En Guinée, les violences sexuelles restent répandue, en effet environ une femme sur 3, soit 29% des femmes ont subi des violences sexuelles au cours de leur vie. ...
Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com