« La perception du handicap et des personnes handicapées est entrain d’évoluer positivement dans notre pays », selon la ministre des Affaires Sociales

La Guinée à l’instar des autres pays du monde, a célébré mardi 3 décembre 2019, la journée internationale des personnes handicapées. Placée sous le thème « Favoriser la participation sociale des personnes handicapées et leur pouvoir d’agir: un geste à la fois », la célébration de cette journée a eu lieu à la cité de Solidarité située dans le quartier Taouyah dans la commune de Ratoma, à Conakry.

Décrétée depuis 1992 par les Nations-unies, la journée internationale des personnes handicapées est célébrée le 3 décembre de chaque année à travers le monde entier. Elle vise à promouvoir les droits et le bien-être des personnes handicapées dans toutes les sphères de la société. 

La ministre de l’action sociale, de la promotion féminine et de l’enfance estime que le handicap fait désormais partie des grands sujets sociaux de l’administration Condé: « Grâce à cette vision impulsée par le premier magistrat du pays, la perception du handicap et des personnes handicapées est entrain d’évoluer positivement dans notre pays »

La ministre Mariama Sylla se réjouit du rôle que l’État est entrain de jouer en faveur des personnes vivant avec le handicap : « La loi portant promotion et protection des personnes handicapées adoptée unanimement et promulguée par les députés en 2018 n’est pas un simple texte supplémentaire et ce, pour plusieurs raisons, telles que: l’élaboration d’une douzaine de textes d’application de la loi est très avancée, nous sommes sûrs de finaliser au cours du premier trimestre de l’année nouvelle. En deuxième lieu, l’inauguration d’un centre d’apprentissage des métiers. Troisièmement, des idées d’élaboration des projets relatifs aux personnes handicapées ont commencé à germer, 15 projets ont bénéficié du financement à la hauteur de leurs tailles en commençant par des teinturiers, des menuisiers etc… Mieux, ils seront formés à l’esprit d’entreprise », a-t-elle expliqué.

Également présent à la cérémonie, le représentant du PNUD (Programme des Nations-Unies pour le Développement) s’est vivement félicité des actions entreprises par les autorités compétentes en faveur des personnes vivant avec le handicap. Edouard Koidjo quatre a réitéré l’engagement de son institution (PNUD) à accompagner le gouvernement guinéen dans ce combat pour l’autonomisation des personnes porteuses d’handicape : « Je reste confiant que les actions visant à promouvoir l’autonomisation des personnes handicapées se poursuivront afin de parvenir d’ici 2030 au plein emploi productif et garantir à toutes les femmes et tous les hommes vivant avec le handicap. », a déclaré le porte-parole du PNUD.

Madeleine Kotus / madeleinekotus@guineerealite.info

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here