Libération de Sano et Cie : « Cette décision vise à apaiser les tensions », selon un proche du pouvoir

La libération conditionnelle des leaders du Front National pour la Défense de la Constitution (FNDC), continue de susciter des réactions tant en Guinée qu’en dehors des frontières. 

Dans un entretien accordé à notre rédaction, le vice-président du Front National pour le Développement (FND), un parti allié à la mouvance présidentielle, s’est vivement réjoui de cette décision judiciaire qui, selon Barry Boubacar, vise à apaiser les tensions : « C’est une réaction de satisfaction. Nous remercions d’abord le Président de la République. Nous remercions aussi la justice qui a fait son travail. Qu’à cela ne tienne, les membres du FNDC doivent comprendre que leur libération ne veut dire que la loi n’existe pas mais cette décision vise à apaiser les tensions. Réconcilier les guinéens entre eux », a-t-il déclaré.

Par ailleurs, le vice-président du FND, un parti dirigé par Alhouseïny Makanéra Kaké, a appelé les militants du FNDC au respect des lois de la République : « La constitution dont il est question est clair là-dessus, chacun est libre de manifester mais cela doit se faire dans le respect des lois et des institutions de la République. Je pense que la prochaine fois, les militants du FNDC vont manifester, ils vont respecter les lois. C’est très important pour notre jeune démocratie », a lancé Monsieur Barry. 

La Rédaction / redaction@guineerealite.info

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here