Libération de Sano et Cie  : vers la fermeture de tous les marchés du pays  (Chérif Abdallah)

Nous vous l’annoncions dans nos précédents articles, des milliers d’opposants au projet de nouvelle constitution se sont massés hier mardi 26 novembre 2019 dans les rues à Conakry et dans certaines villes du pays pour dire « Stop » au projet de nouvelle constitution voulu par le pouvoir en place. 

Parmi les marcheurs, Chérif Mohamed Abdallah, Président du GOHA (Groupe Organisé des Hommes d’Affaires) qui s’oppose farouchement à toute idée de modification constitutionnelle en République de Guinée. Il a ainsi exigé la libération d’Abdourahamane Sano et Cie au risque de faire fermer tous les magasins et les boutiques sur l’ensemble du territoire : « Si on ne libère pas les détenus politiques, on va prendre la décision avec le FNDC, on va fermer tous les marchés du pays jusqu’à ce que les Sano et Cie soient dehors. On est fatigués, il faut qu’on nous donne la paix, il faut qu’on nous donne la liberté », a lancé Chérif Mohamed Abdallah.

Madiba Kaba / madibak@guineerealite.info

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here