mardi, octobre 26

Grève générale illimitée ? Le général Soumah appelle à une réunion d’urgence ce dimanche

A l’allure où vont les choses, si rien n’est fait, l’école guinéenne risque de subir une « année blanche ». C’est du moins l’explication qu’on pourrait donner à la grève du syndicat des enseignants qui se profile à l’horizon. Le patron du SLECG, le général Aboubacar Soumah était en conclave hier samedi avec ses camarades à Conakry.

Les échanges portaient entre autres sur le non-respect des engagements pris par le gouvernement guinéen dans le cadre de l’opération de recensement des enseignants qui, selon nos informations, n’a pas été faite dans les règles de l’art.

Conséquences, le Syndicat des Enseignants et Chercheurs de Guinée (SLECG) appelle à une réunion ce dimanche 24 novembre 2019 à son siège national situé à Donka dans la commune de Dixinn pour prendre des dispositions en vue d’une grève dans les prochains jours. Une situation qui, sans nul doute, pourrait affecter le déroulement normal des cours dans nos écoles d’autant plus que le début de l’année a été vivement perturbé.

Ceci dit, il est temps, grand temps, de prendre le taureau par les cornes avant qu’il ne soit trop tard. Et cela revient aux autorités guinéennes si et seulement si elles se soucient de l’avenir de l’école guinéenne qui n’a que trop subi.

La Rédaction / redaction@guineerealite.info

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com