Tueries dans le nord-Mali : Salif Keïta accuse IBK de « complicité » avec la France !

Dans une vidéo publiée sur sa page officielle (Facebook), l’artiste malien  Salif Keita a adressé un message au Président Ibrahima Boubacar Keita alias IBK.

Selon lui, il n’y a aucune instabilité dans le nord-Mali, c’est plutôt la France qui est entrain de tuer ses compatriotes : « (…) Korö bonjour ! C’est ton petit frère. Ah Korö ! Eh Korö ! Moi je ne veux pas d’argent, ni la chefferie moi je suis Malien et j’aime ma patrie. Korö ! Moi je ne suis pas contre toi. Loin de tout ça. Je jure sur l’honneur. Korö ! Tu sais bien qu’il n’y a pas de djihadistes dans le nord. C’est la France qui est entrain de faire tuer nos compatriotes en propageant des rumeurs pour accuser des  djihadistes . Tous les bons soldats maliens, la France les a tous fait tuer. Ah Korö ! Nos camps sont vides. Nos bons soldats sont entrain de se faire tuer. Et malgré tout, tu considères toujours la France comme un pays ami, espérant bien que le Président Macron pourrait sauver ton poste. Eh Korö ! Ah Korö ! Toi tu es français, tu as ton passeport, mais nous on est des Maliens, on a pas là où aller. Mais n’oublie pas Korö que tu n’es pas dans un royaume. Tu as été élu. Si tu n’oses pas, cède la place ! On va mettre une personne courageuse à ta place. De nos jours, tous les maliens savent que c’est la France qui est derrière l’instabilité dans le nord. Tes enfants et tes agents de service de renseignements sont entrain de piller l’argent du contribuable à travers des anniversaires et autres festivités alors que des Maliens souffrent. Ils tirent le diable par la queue. Korö pour que tu te rendes compte des réalités dans le nord, envoie tes enfants dans la zone… Ah Korö ! des Maliens se font tuer là-bas. Réfléchis un peu ! Aies pitié de nous ! Tous les Maliens savent que c’est la France qui est entrain de nous massacrer. Il est mieux de partir volontairement que de se faire chasser du pouvoir. ça serait une grande honte de partir ainsi. Je suis ton jeune frère, moi je te dis la vérité », a déclaré l’artiste Salif Keita dans le Bambara, une des langues locales la plus parlée au Mali.

Décryptage / redaction@guineerealite.info

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here