Manif du 14 novembre: le FNDC considère le « silence » des autorités communales comme une autorisation (Communiqué)

COMMUNIQUE N°026

Dans le cadre de sa marche pacifique de demain jeudi 14 novembre 2019, le FNDC a adressé une déclaration de marche aux Maires des trois communes concernées par la manifestation, à savoir Matoto, Matam et Kaloum. Cette démarche du FNDC a respecté aussi bien la forme que le fond conformément aux disposition de la loi en vigueur en République de Guinée. Nous sommes à moins de 24 heures avant le début de cet important rendez-vous tant attendu par des milliers de citoyens de Conakry qui sont décidés à protester contre le tripatouillage de notre Constitution. Le FNDC prend acte du fait qu’il n’ait reçu, à date, aucune réponse venant des autorités auxquelles il a adressé les courriers afin qu’elles s’associent à l’organisation de cette marche pour en garantir son bon déroulement. Les déclarations de marche ayant été déposées au niveau des Mairies depuis le vendredi 8 novembre, soit plus de 120 heures avant le démarrage de sa marche, le FNDC considère que les autorités compétentes ont répondu favorablement à sa demande en se fondant sur l’article 623, alinéa 2 du code pénal guinéen qui stipule : … »La décision d’interdire une réunion ou une manifestation publique doit être suffisamment motivée et signifiée aux signataires de la déclaration dans les 48 heures de la réception de celle-ci » Par conséquent, le FNDC invite tous les citoyens et citoyennes de Conakry à sortir massivement demain jeudi 14 novembre 2019 à partir de 8 h 00 au rond-point de l’aéroport pour marcher sur l’autoroute Fidel Castro et tenir un meeting géant au Palais du Peuple jusqu’à 18 h 00. Le FNDC rappelle que la manifestation de demain jeudi 14 novembre 2019 a pour unique but de réclamer le respect de notre Constitution, exiger la libération sans condition de nos leaders injustement arrêtés et demander justice pour toutes les personnes ayant été victimes de sévices au cours de nos manifestations antérieures.

Ensemble unis et solidaires, Nous vaincrons.

Conakry, le 13 novembre 2019

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here