Convocation du corps électoral : « l’UFR n’est nullement concerné…» dixit le responsable de la communication du parti

Les réactions se multiplient au sein de la classe politique guinéenne au lendemain de la convocation du corps électoral par le Président Alpha Condé qui confirme ainsi la date du  16 février prochain pour la tenue des législatives.

À l’Union des Forces Républicaines (UFR), cet acte présidentiel ne suscite aucun intérêt. C’est du moins ce qu’a déclaré son responsable de la communication. Ahmed Tidiane Sylla, au nom du parti, exige tout d’abord le départ du président de la CENI, maître Salif Kebé  « Cette date là n’est pas conforme au délai prescrit par le code électoral. Mais tout d’abord nous réclamons la tête de maître Salif Kebé parce qu’il a fait de cette CENI une institution dépendante du Président de la République. Il y a quelques jours, l’organisation internationale de la francophonie (OIF) évoquait les mêmes problèmes que nous avions dénoncés auparavant », a-t-il déclaré.

Madeleine Kotus / madeleinekotus@guineerealite.info  

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Next Post

Tueries post-manifestations : Les parents des victimes portent plainte contre le ministre Mouctar Diallo

mar Nov 12 , 2019
Share on Facebook Tweet it Email Share on Facebook Tweet it Email Les avocats des familles des victimes des manifestations sociopolitiques étaient face à la presse ce mardi 12 novembre 2019 à Conakry. En toile de fond, annoncer le dépôt d’une plainte contre le ministre de la jeunesse. Pour rappel, […]
Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com