Manif du 7 novembre : « ça démontre que le peuple de Guinée n’est plus prêt à accepter ce référendum », se réjouit Oumar Sylla

Après la marche pacifique du jeudi 7 novembre, les organisateurs se réjouissent du climat apaisé ayant caractérisé cette marche.

Joint au téléphone ce vendredi 8 novembre par notre rédaction, le coordinateur par intérim du FNDC (Front National pour la Défense de la Constitution) estime que la marche a été une réussite totale d’autant plus que le peuple de Guinée a largement exprimé son opposition au projet de nouvelle constitution : « Cette marche démontre que le peuple de Guinée n’est plus prêt à accepter ce référendum venant du pouvoir Alpha Condé. A tous les niveaux, les Guinéens sont résolus contre ce projet funeste, ce projet anti démocratique de 3ème mandat. A chaque fois que les forces de sécurité se mettent en retrait en sécurisant la marche en ce moment là, la marche se passera toujours dans les conditions les meilleures », a déclaré Oumar Sylla alias Fonikê Menguê.

Selon notre interlocuteur, la manifestation se poursuivra tant que le Chef de l’État ne se prononce pas définitivement. Oumar Sylla alias Fonikê Menguê invite le peuple de Guinée à une nouvelle manifestation à partir de la semaine prochaine sur toute l’étendue du territoire : «  La prochaine étape c’est la marche que nous projetons sur l’autoroute Fidel Castro qui aura pour itinéraire du rond point de l’aéroport jusqu’à l’esplanade du palais du peuple le jeudi 14 novembre 2019. Nous invitons le peuple à sortir massivement pour dire non au 3ème  mandat, non au projet de modification constitutionnelle », a-t-il lancé.

Pour l’intérimaire, remplaçant d’Abdourahamane Sano, la marche du jeudi 7 novembre 2019 s’est déroulée sans incident majeur. Aucun cas de blessés, d’arrestations, de pillages encore moins de mort par le fait de violences policières.

Madeleine Kotus / madeleinekotus@guinerealite.info

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here