Attaque du cortège funèbre : « Ça on ne peut pas digérer cela, on ne peut pas l’oublier » (Hadja Fatoumata Binta de l’UFDG)

L’attaque du cortège funèbre par les forces de l’ordre, le lundi 04 novembre à Conakry, suscite toujours des réactions au sein de l’opinion nationale.

Cette fois-ci, c’est Hadja Fatoumata Binta Diallo du Bureau politique national de l’UFDG qui se dit indignée de l’attitude des forces de l’ordre: «  S’il y a troubles, la fois dernière à l’enterrement, c’est eux qui sont partis provoquer les gens. Tu ne peux pas tuer le fils de quelqu’un et partir le gazer jusque dans le cimetière, c’est du jamais vu dans le monde entier. Ça on ne peut pas digérer cela, on ne peut pas l’oublier. Même dans les pays en état de guerre on laisse les gens enterrer leurs morts », a-t-elle regretté.

Madeleine Kotus / madeleinekotus@guineerealite.info 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here